Dismaland, le parc d'attraction de Banksy, recyclé à Calais pour les migrants

  • A
  • A
Dismaland, le parc d'attraction de Banksy, recyclé à Calais pour les migrants
@ BBC
Partagez sur :

Les pièces de cet anti-Disneyland créé par l'artiste britannique vont être envoyées à Calais, pour aider les réfugiés du camp de la "jungle".

Dismaland, c'est fini. Ce parc d'attraction, sorte d'anti-Disneyland conçu notamment par le street-artist britannique Banksy dans une station balnéaire en Angleterre, a fermé ses portes quelques semaines après son ouverture, comme l'avait annoncé l'artiste. Mais ce parc subversif va cependant connaître une deuxième vie, puisque le matériel utilisé pour le construire va être envoyé à Calais, au camp de réfugiés de la "jungle". 

Le matériel envoyé à Calais "pour construire des abris". "Le bois et les équipements issus de Dismaland sont en train d'être envoyés au camp de réfugiés de la 'jungle', près de Calais, pour construire des abris", peut-on lire sur le site officiel de ce parc qui avait ouvert ses portes fin août. "Aucun ticket ne sera vendu en ligne", précise le site, ironique.