Diana Krall reprend Frank Sinatra sous un jour "très intime"

  • A
  • A
Partagez sur :

La chanteuse de jazz canadienne était l'invitée du Europe 1 Music Club pour dévoiler son nouvel opus "Turn up the quiet".

INTERVIEW

Turn up the quiet est le nom du nouvel album de Diana Krall, un opus enregistré en studio, au calme, et presque en live, pour garder le brut, le vivant, quitte à garder une petite erreur pour éviter les multiples coupes et remixes. La chanteuse de jazz canadienne était l'invitée du Europe 1 Music Club samedi avec ses musiciens à l'occasion de sa sortie.

Plus attirée par la texture des voix que par la "simple" beauté. L'artiste de 52 ans et à la voix grave a déjà une longue carrière de musicienne derrière elle. "J'ai commencé le piano à quatre ans. J'avais le nez au niveau des touches et j'essayais de jouer Hey Jude. J'ai grandi dans une maison très musicale. Il y avait de la musique traditionnelle comme on peut en entendre à l'église, du jazz et la radio était allumée toute le temps. J'ai toujours été attirée par la musique qui avait ce petit swing. Je savais dès le début que des artistes comme Louis Armstrong, c'était le feeling que je voulais connaître."

Diana Krall aimait aussi bien les voix féminines que masculines. "J'adore Lauren Bacall (...) Joni Mitchell, Carmen McRae, Tom Waits, des musiciens dont la voix avait une texture, des voix très particulières. Même Maria Callas a une vraie texture, une noirceur dans sa voix. J'étais aussi attirée par Billie Holiday. Ce ne sont pas forcément des choses très belles, propres", mais celles néanmoins de grands noms de la musique. 

Une chanson sur le sexe et l'amour. Sur ce nouvel album, rien d'étonnant alors au fait que Diana Krall reprenne Night and day de Frank Sinatra, classique parmi les classiques du répertoire américain. "Ces chansons américaines ont été écrites à une époque où il y avait toute une communauté de compositeurs. Ils écrivaient tous des chansons pour des comédies musicales qui étaient réinventées par des musiciens modernes. Elles ont été réinterprétées de manière différente. C'est des chansons qui ont différentes vies."

Dans la version de la jazzwoman, le tempo est un brin ralenti, ce qui lui fait dire que l'histoire en a été "un petit peu changée. C'est une chanson sur l'attente, quand tu attends ton homme pour qu'il vienne te faire l'amour. C'est très sexy dans un sens et c'est très direct. Ça a été écrit et chanté par des gens jeunes. C'est une musique très intime. Quant tu la ralentis, on comprend vraiment les paroles et on réalise que c'est à propos de sexe et d'amour."