Comment Eric-Emmanuel Schmitt a été sauvé du suicide par une cantatrice

  • A
  • A
Partagez sur :

L’écrivain qui sort son 42e livre est revenu au micro d'Europe 1 sur un épisode noir de son adolescence et sur son étonnante méthode de guérison.

Il dit cacher dans un placard des écrits impubliables, gênants, qui seront peut-être découvert qu'après sa mort. L'écrivain Eric-Emmanuel Schmitt doit pouvoir en juger vu son expérience en matière de publication. Il vient de sortir son 42e ouvrage, un recueil de quatre nouvelles intitulé La vengeance du pardon. Invité dans l'émission Ceci dit, dimanche, le romancier s'est livré à une étrange confession, celle d'avoir été sauvé du suicide par une cantatrice.

"J'avais des pulsions suicidaires". "Javais 15 ans. J’étais angoissé par la vie qui se dessinait, mon corps qui venait, ces désirs qui me taraudaient. J’avais envie de fuir, pas seulement la maison, pas seulement même de m’enfuir dans l’alcool ou la drogue, mais de faire le grand départ. J’avais des pulsions suicidaires et j’avais même un plan." Le romancier voulait s’ouvrir les veines dans la baignoire mais pendant ces semaines extrêmement noires, un professeur l’emmène assister aux répétitions des Noces de Figaro à l’opéra de Lyon, un événement qui va tout bouleverser.

"On peut être sauvé par la beauté". "Au départ, je trouvais ça moche, la salle était sinistre à l’époque, le décor n’avait pas été installé, il y avait juste une lumière de service, les chanteurs en costume de ville, pas d’orchestre dans la fausse, juste un piano droit. Tout ça me paraissait un peu minable et puis cette femme est entrée et s'est mise met à chanter. Le temps était suspendu, la lumière avait changé, l’air s’était arrêté de circuler, je me suis soulevé et en trois ou quatre minutes, j'ai été guéri", raconte l'écrivain qui recommande cette sorte de 'thérapie'.

"La guérison par la beauté, les psychologues n’y pensent pas toujours. Or, il y a plein de gens qui ont vécu ça. J’ai écrit mon livre Ma vie avec Mozart, et plein de gens m’ont dit 'Moi aussi, j’ai été sauvé par la beauté'. C’est la beauté du monde, d’une aube, d’un tableau, d’un être, d’un sourire... On peut être sauvé par la beauté. Je me suis dit 's’il y a des choses si belles sur Terre, je reste’."