Comment Albert Cohen et Dove Attia ont découvert Christophe Maé

  • A
  • A
Partagez sur :

Le producteur Albert Cohen a évoqué sa rencontre avec le chanteur français au micro d'Europe 1.

INTERVIEW

Albert Cohen. Derrière ce nom se cachent les plus grands succès de comédie musicale en France. Les Dix commandements, Le Roi Soleil, Mozart, l'opéra rock, c'est lui, avec Dove Attia, qui est derrière la production de tous ces spectacles. C'est également à ce duo que l'on doit la découverte de Christophe Maé, interprète de L'attrape-rêves. Le producteur évoque ce souvenir dans De quoi j'ai l'air.

Au départ, un chanteur parmi d'autres. "C'est Dove qui l'a rencontré le premier, en Corse, dans un bar au fond d'une plage", raconte le producteur Albert Cohen. À l'époque, Christophe Maé est loin d'être la star qu'il est aujourd'hui. Il joue seul, avec sa guitare comme seul allié. "Dove, comme il le fait habituellement, laisse ses coordonnés", et prend également celles du jeune homme, indique Albert Cohen. Et lorsque les deux hommes commencent la production du Roi Soleil, ils confient à Bruno Berberes, directeur de casting, l'ensemble des contacts noués un peu partout en France.

Christophe Maé, une "voix exceptionnelle". Un jour, Christophe Maé monte à Paris pour se faire connaître. "Là, on voit débarquer un petit mec avec un accent du sud à couper au couteau, avec une voix de crécelle", se rappelle Albert Cohen. "Tout le monde nous regarde bizarrement, en nous demandant : 'Vous êtes sûrs ?'", se souvient le producteur. Dove Attia et lui n'ont aucun doute, ils sont mêmes "archi certains !". Et lorsqu'on interroge Albert Cohen sur ce choix, il s'en souvient comme si c'était hier : "Parce que le charisme, la voix exceptionnelle, le musicien, le talent et tout ce qui va avec".

>> Retrouvez ici l'intégrale de l'émission De quoi j'ai l'air ?