Cinéma : on a aimé "Les Animaux fantastiques" et "Le petit locataire"

  • A
  • A
Cinéma : on a aimé "Les Animaux fantastiques" et "Le petit locataire"
Quels films aller voir cette semaine ?@ Mikael Reichardt/Europe 1
Partagez sur :

Quel film voir ou pas cette semaine ? Les spécialistes ciné d'Europe 1 vous donnent leur avis pour vous aider à faire votre choix.

Une femme enceinte, des chômeurs pas comme les autres, un choc de générations et un peu de magie... Voilà le programme ciné de la semaine ! Cette semaine, les spécialistes cinéma d'Europe 1 ont retenu Les Animaux fantastiques, Iris, Le petit locataire, Planetarium, Polina, Les têtes de l'emploi et Tour de France. Découvrez leur avis, le synopsis et la bande-annonce de ces films.

Les animaux fantastiques

Film de David Yates, 2h13

NOTATION_4_Cinema_E1

Notre avis : C’est un vrai plaisir de retrouver l’univers d’Harry Potter. Le film est rempli de références à l’histoire du petit sorcier. Les reconstitutions et destructions du New York d’avant-guerre sont magnifiques. Quelques longueurs quand même, notamment au début, le temps que l’intrigue se mette en place. Le réalisateur a annoncé qu’il y aurait 5 épisodes, ça promet ! Un très bon divertissement de fin d’année.

Synopsis : 1926. Norbert Dragonneau rentre à peine d'un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York mais une série d'événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour. C'est désormais le monde de la magie qui est menacé.

La bande-annonce :



   

  

Iris

Film de Jalil Lespert, 1h39

NOTATION_1_Cinema_E1

Notre avis : Après quelques séquences prometteuses au début, ce polar qui se veut sophistiqué tourne au grand guignol. Les acteurs en font beaucoup trop, ils semblent mal dirigé. L’intrigue s’enlise dans une série de rebondissements qui n’aboutissent nulle part.

Le synopsis : Iris, la femme d’Antoine Doriot, un riche banquier, disparaît en plein Paris. Max, un jeune mécanicien endetté, pourrait bien être lié à son enlèvement. Mais les enquêteurs sont encore loin d’imaginer la vérité sur l’affaire qui se déroule sous leurs yeux.

La bande-annonce :



   

  

Le petit locataire

Film de Nadège Loiseau, 1h39

NOTATION_4_Cinema_E1

Notre avis : Une comédie intelligente et décoiffante qui raconte l’histoire d’une famille dysfonctionnelle. Le couple de comédiens Karin Viard et Philippe Rebbot porte ce film à merveille. Drôle et émouvant ! A voir en famille.

Le synopsis : Le test est positif ! Nicole, 49 ans, est enceinte. Catastrophe ou bonne nouvelle ? Toute la famille est sens dessus dessous.

La bande-annonce :



   

  

 

Planetarium

Film de Rebecca Zlotowski, 1h48

NOTATION_2_Cinema_E1

Notre avis : Le film est très ambitieux : en costumes (dans le Paris des années 30), basé sur une histoire vraie mais avec des éléments de fiction et porté par 2 magnifiques actrices. Tout pour faire un chef d’œuvre. Le problème, c’est que la réalisatrice se perd un peu dans son récit, qui devient confus. Elle veut aborder beaucoup de sujets (le cinéma, la montée du nazisme..), mais on n’y comprend plus grand-chose. Dommage.

Le synopsis : Paris, fin des années 30. Kate et Laura Barlow, deux jeunes mediums américaines, finissent leur tournée mondiale. Fasciné par leur don, un célèbre producteur de cinéma, André Korben, les engage pour tourner dans un film follement ambitieux. Prise dans le tourbillon du cinéma, des expérimentations et des sentiments, cette nouvelle famille ne voit pas ce que l’Europe s’apprête à vivre.

La bande-annonce :



   

  

Polina

Film de Valérie Müller et Angelin Preljocaj, 1h52

NOTATION_3_Cinema_E1

Notre avis : On retrouve vraiment l’univers de la BD de Bastien Vives dont le film est adapté. Malheureusement, le récit est un peu plus lisse. Le destin de cette jeune danseuse russe reste intéressant mais beaucoup moins poignant que dans le livre, notamment parce que la relation avec son mentor est moins explorée. Polina reste quand même un beau récit qui enchantera toutes celles et ceux qui aiment les histoires de danse et de danseuses.

Le synopsis : Russie, dans les années 90. Portée depuis l'enfance par la rigueur et l'exigence du professeur Bojinski, Polina est une danseuse classique prometteuse. Alors qu'elle s'apprête à intégrer le prestigieux ballet du Bolchoï, elle assiste à un spectacle de danse contemporaine qui la bouleverse profondément. C'est un choc artistique qui fait vaciller tout ce en quoi elle croyait. Elle décide de tout quitter et rejoint Aix-en-Provence pour travailler avec la talentueuse chorégraphe Liria Elsaj et tenter de trouver sa propre voie.

La bande-annonce :



   

  

Les têtes de l’emploi

Film de Alexandre Charlot et Franck Magnier, 1h30

NOTATION_2_Cinema_E1

Notre avis : Sur la papier, on attendait beaucoup de cette comédie. D’abord pour son casting : Zylberstein, Dubosc et Demainson, on allait rigoler ! Ensuite pour le pitch : des conseillers Pôle emploi qui se retrouvent au chômage, car ils ont trop bien travaillé et qu’ils n’y a plus assez de chômeurs à gérer, l’idée est intéressante. Le problème, c’est que le film reste beaucoup trop centré sur les trois comédiens, et que parfois on s’ennuie un peu. On sourit souvent, mais on rigole rarement.

Le synopsis : Stéphane, Cathy et Thierry sont les meilleurs employés de l'Agence pour l'Emploi de leur ville. Mais leurs résultats sont tellement bons que l'agence va devoir fermer faute de chômeurs ! Les trois collègues ont alors la folle idée de créer du chômage pour sauver leur poste.

La bande-annonce :



   

  

Tour de France

Film de Rachid Djaïdani, 1h35

NOTATION_3_Cinema_E1

Notre avis : Un road movie surprenant qui confronte un Gérard Depardieu réactionnaire et raciste à un jeune rappeur de banlieue joué par Sadek. Ce qui aurait pu tourner à un enchainement de clichés livre en fait une vraie réflexion sur deux mondes qui ont du mal à se comprendre. Le tandem fonctionne parfaitement avec un Depardieu émouvant et un Sadek qui se sort parfaitement de ce premier rôle. Seule réserve, le film a parfois un côté naïf et gentillet.

Le synopsis : Far’Hook est un jeune rappeur de 20 ans. Suite à un règlement de compte, il est obligé de quitter Paris pour quelques temps. Son producteur, Bilal, lui propose alors de prendre sa place et d’accompagner son père Serge faire le tour des ports de France sur les traces du peintre Joseph Vernet. Malgré le choc des générations et des cultures, une amitié improbable va se nouer entre ce rappeur plein de promesses et ce maçon du Nord de la France au cours d’un périple qui les mènera à Marseille pour un concert final, celui de la réconciliation.

La bande-annonce :



   

  

 

>> Retrouvez Mathieu Charrier et Bruno Cras tous les dimanches de 13h à 14h pour "Un dimanche de cinéma" sur Europe 1