Cinéma : "Moi, Daniel Blake", "Sing Street" et "Tamara", trois films à l'épreuve des critiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, Mathieu Charrier et Bruno Cras critiquent trois films récents ou qui vont sortir sur les écrans, accompagnés de confrères journalistes. Verdict ! 

L'AVIS DE

Les deux spécialistes cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier et Bruno Cras, accompagnés cette semaine de Barbara Théate du Journal du dimanche et Baptiste Liger de Lire et L’Express, livrent leurs impressions sur trois sorties cinéma dans l'émission Un dimanche de cinéma. Sur le grill : Moi, Daniel Blake de Ken Loach, Sing Street de John Carney et Tamara d'Alexandre Castagnetti.


  • Moi, Daniel Blake de Ken Loach (Palme d'Or à Cannes, en salles depuis le 26 octobre)

Le pitch : "Un menuisier en fin de carrière a des problèmes cardiaques. Son médecin lui interdit de travailler. Il fait alors appel à l'aide sociale. Mais dans le centre de santé privé, à qui le gouvernement a délégué des tests, on lui indique qu'il est en parfaite santé et qu'il doit reprendre le travail. Un parcours kafkaïen s'ouvre, dans lequel il fait la connaissance d'une jeune femme qui, elle aussi, est dans le dénuement le plus complet et qu'il va aider."

>> L'avis de Bruno Cras : "C'est un immense coup de cœur parce que Ken Loach, 80 ans, a gardé une force incroyable pour combattre les injustices de son pays."

>> L'avis de Baptiste Liger : "Ken Loach appuie là où ça fait mal, c'est vrai. Ce système aberrant de la société britannique, il le montre avec des scènes très fortes et son comédien est remarquable. Mais toutefois, dès qu'il s'agit de faire une fiction à proprement parler, c'est là où le bât blesse. La deuxième moitié du film est terriblement démonstrative et il remet une couche de pathos dans la relation avec la jeune femme, jusqu'à une chute que je trouve d'une lourdeur redoutable. On voit le film avec ce statut de Palme d'Or et on se montre très exigeant. Je suis un peu déçu et circonspect."

>> L'avis de Barbara Théate : "On retrouve toute l'humanité de Ken Loach et son talent à découvrir des acteurs nouveaux et d'une grande justesse. Les scènes sont très touchantes. Après, ça reste du Ken Loach. On a l'impression qu'il fait toujours un peu pareil."

>> L'avis de Mathieu Charrier : "Je trouve que c'est du grand Ken Loach. C'est un film qui, cinématographiquement parlant, parfait. Il y a une mise en scène, une direction d'acteurs, un propos."

VERDICT : A voir, avec quelques réserves.


  • Sing Street de John Carney (en salles depuis le 26 octobre)

Le pitch : "A Dublin dans les années 1980, un jeune homme passe d'un lycée privé à une école communale et il est un peu bizuté. Quand il voit une très jolie fille, il a une idée géniale mais terrible : il dit qu'il a un groupe et lui propose de jouer dans son clip. Sauf qu'il n'a pas du tout de groupe et va devoir le monter de toutes pièces avec ses copains."

>> L'avis de Bruno Cras : "Un film formidable, musical, plein de charme, vivant. On voit aussi la misère de Dublin. Il y a un vrai message sur la pauvreté, la crise, les gens qui veulent s'en sortir. Un bijou."

>> L'avis de Baptiste Liger : "Mon expérience d'ancien leader de groupe rock peut en témoigner : c'est d'une grande justesse. C'est effectivement un petit bijou qui a fait un carton dans tous les festivals où il est passé. Pour les amoureux de Duran Duran, Depeche Mode, The Cure et compagnie, on se régale."

>> L'avis de Barbara Théate : "Je ne suis pas d'accord. Je trouve que c'est un très joli film. On se laisse embarquer par la bande originale qui swingue mais je trouve qui lui manque quelque chose qui pourrait en faire un Billy Elliot, qui le fasse décoller, qui en fasse un très bon film".

>> L'avis de Mathieu Charrier : "C'est aussi un film passionnant sur la création des chansons, d'où vient l'inspiration, comment elle est transcendée... Le film, derrière sa légèreté, est assez riche et intelligent. Ce que j'aime beaucoup aussi, c'est que l'on voit que ces personnages qui sont des ados paumés, vont faire émerger leurs personnalités par la musique et par l'art."

VERDICT : A voir, avec de petites réserves.


  • Tamara, d'Alexandre Castagnetti (en salles depuis le 26 octobre)

Le pitch : "C'est une comédie adaptée d'une bande dessinée qui raconte l'histoire d'une jeune ado un peu ronde, (jouée par Héloïse Martin, qui a pris 15 kilos pour le rôle). La jeune fille va tomber amoureuse du beau gosse, Diego, joué par Rayane Bensetti."

>> L'avis de Baptiste Liger : "C'est un film destiné à un public de jeunes adolescents. Pour des plus âgés, on s’ennuie beaucoup. C'est une petite comédie sympathique qu'on peut revoir plus tard comme un bon nanar des familles."

>> L'avis de Bruno Cras : "Je fais justement partie des plus âgés et je me suis laissé faire. C'est sympathique, ça détend. Mais je ne dirais pas que c'est un nanar, c'est bien joué, mignon."

>> L'avis de Mathieu Charrier : "Pour les plus âgés, il y a aussi le rôle des parents. Sylvie Testud et comment on gère son ado, le téléphone de son ado..."

VERDICT : A voir, pour un moment léger.