Cinéma : "Fences", "Noces" et "Les derniers Parisiens", trois films à l'épreuve des critiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, Mathieu Charrier et Bruno Cras critiquent des films récents, accompagnés de confrères journalistes. Verdict ! 

L'AVIS DE

Quel(s) film(s) aller voir cette semaine ? Les deux spécialistes cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier et Bruno Cras, accompagnés cette semaine de Barbara Theate du Journal du dimanche, et de Renaud Baronian du Parisien, livrent leurs impressions sur trois sorties cinéma, dans l'émission Un dimanche de cinéma. Sur le gril : Fences de Denzel Washington, Noces de Stephan Streker et Les derniers Parisiens de Hamé Bourokba et Ekoué Labitey (La Rumeur).


  • Fences de et avec Denzel Washington, en salles depuis le 22 février

Le pitch : "Dans les années 50, à Pittsburgh, aux Etats-Unis, un homme est plein d'aigreur parce qu'il a raté sa vie. Il devait faire une grande carrière au baseball mais les noirs n'ayant pas le droit de jouer, il en a été empêché et a fini éboueur. Et il se met à pérorer en bas de chez lui."

>> L'avis de Barbara Theate : "J'ai trouvé ça très ennuyeux. C'est du théâtre filmé, mais ils n'essayent pas de faire un peu de mise en scène enlevée pour mettre du rythme. C'est un peu daté. C'est long, 2h30. On se demande pourquoi ça a été nommé aux Oscars... Mystère !"

>> L'avis de Renaud Baronian : "C'est très long et ça déclame beaucoup. Il y a de belles performances d'acteur. J'ai trouvé Denzel Washington assez bon. Viola Davis est formidable mais ça ne suffit pas à faire un bon film."

>> L'avis de Bruno Cras : "C'est lourdingue. On a vu du théâtre filmé par Xavier Dolan dans Juste la fin du monde et ça n'a rien à voir."

>> L'avis de Matthieu Charrier : "Aucun de vous ne s'est attaché à cet homme plein de violence mais qu'on a envie d'aider ? Je ne suis pas d'accord. C'est une plongée dans le monde des Afros. C'est un poil long mais une vraie performance d'acteur. C'est une histoire poignante."

VERDICT : moins que moyen.


  • Noces de Stephan Streker, en salles depuis le 22 février

Le pitch : "C'est adapté d'un fait divers qui a eu lieu en 2007. Zahira, 18 ans, vit en Belgique et apprend que sa famille pakistanaise lui a choisi un mari. Elle fait sa rencontre par Skype, n'a pas le choix mais n'a pas du tout envie de se marier avec lui. Elle est amoureuse d'un jeune homme de son pays et se retrouve écartelée entre ses traditions, avec l'honneur de son papa, et ses envies."

>> L'avis de Matthieu Charrier : "C'est un très beau film. Il y a de vrais performances d'acteurs avec une fin formidable."

>> L'avis de Bruno Cras : "Je pensais à Fatima, qui avait été couvert de César l'année dernière. C'est un film radical. C'est sobre, bien raconté, fort. J'ai été bouleversé par cette fille qui résiste. On est en colère. C'est très rude, c'est un film engagé."

>> L'avis de Barbara Theate : "La démarche du réalisateur est de ne pas juger les personnages. il nous laisse à juger. On est sous le choc."

>> L'avis de Renaud Baronian : "Ce sont des plans fixes magnifiques. C'est un film très efficace, extraordinairement bien joué."

VERDICT : A ne pas rater.


  • Les derniers Parisiensde Hamé Bourokba, Ekoué Labitey, en salles depuis le 22 février

Le pitch : "C'est un premier film qui raconte l'histoire de Nas (joué par Reda Kateb), qui sort de six ans de prison. il se retrouve dans le petit bar de son frère, à Pigalle. Pour se refaire, Nas veut y organiser des soirées. Le frère refuse et une guerre fratricide commence."

>> L'avis de Matthieu Charrier : "La plongée dans Pigalle est magnifique, dans ce quartier en pleine mutation entre les bars à prostituées, les sex shops et les bobos, qui repoussent un peu ces derniers Parisiens, d'où le titre. C'est un film qui dure pas loin de 2h et que j'ai trouvé formidable."

>> L'avis de Renaud Baronian : "C'est un film très réaliste, sans être un documentaire. Cela m'a fait pensé à la série qui s'appelait Pigalle et qui était déjà très belle. Ce qui est vraiment intéressant par rapport à la série, c'est le côté réaliste, ça raconte des choses qu'on voit tous les jours, le côté un peu trash du quartier, comment les derniers Parisiens résistent encore. "

>> L'avis de Bruno Cras : "J'ai vu le film au festival de Sarlat. J'ai trouvé que c'était un petit film. C'est un film d'ambiance, sans grosse dramaturgie. L'histoire des deux frères est très belle. Les deux comédiens sont très biens, mais c'est ni un western ni un polar."

VERDICT : A voir.