Cinéma : décès de Raoul Coutard, l'opérateur mythique de Godard, Truffaut et Schoendorffer

  • A
  • A
Cinéma : décès de Raoul Coutard, l'opérateur mythique de Godard, Truffaut et Schoendorffer
Raoul Coutard a collaboré avec Jean-Luc Godard, François Truffaut, Pierre Schoendorffer et Costa-Gavras. @ AFP
Partagez sur :

Il avait été l'opérateur de quelques-uns des grands films du cinéma français, dont "A bout de souffle", de Jean-Luc Godard. 

L'une des figures du cinéma français, Raoul Coutard, opérateur de Jean-Luc Godard, François Truffaut, Pierre Schoendorffer et Costa-Gavras, est décédé mardi soir à l'âge de 92 ans près de Bayonne. Il avait été l'opérateur de quelques-uns des grands films du cinéma français : "A bout de souffle", de Jean-Luc Godard, film emblématique de "la Nouvelle Vague", "Jules et Jim" de François Truffaut, "La 317e Section" et "Le Crabe-Tambour" de Pierre Schoendorffer, "Lola" de Jacques Demy, "L'aveu" et "Z" de Costa-Gavras. Atteint d'un longue maladie, il vivait depuis plusieurs années au Boucau, près de Bayonne.

Une longue collaboration avec Jean-Luc Godard. Après l'armée, il travaille comme photographe pour Paris-Match et Life, puis se lie avec le metteur en scène Pierre Schoendorffer pour ses premiers pas cinématographiques: il est ainsi l'opérateur de "La passe du Diable" (1958), "Ramuntcho" (1959) et "Pêcheur d'Islande" (1959). Son expérience de la Guerre d'Indochine sera au coeur de "La 317e Section", réalisé en 1965.

En 1959, c'est le coup de tonnerre avec "A bout de souffle" et Jean-Luc Godard, ainsi que Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg dans les rôles principaux, le film qui marque la naissance de "La Nouvelle Vague". Suivront avec Godard, 14 films au total, dont "Une femme est une femme", avec Jeanne Moreau, Jean-Paul Belmondo et Anna Karina, "Le Mépris" avec Brigitte Bardot, "Le Petit soldat", "Pierrot le Fou", de nouveau avec Jean-Paul Belmondo, "La Chinoise", "Alphaville", avec Eddie Constantine.

Egalement réalisateur. Parallèlement, il est aussi l'opérateur de François Truffaut dans "Tirez sur le pianiste" (1960) avec Charles Aznavour, "Jules et Jim" (1961) avec Jeanne Moreau ou encore de Jacques Demy dans "Lola" (1960) avec Anouk Aimée. Viendront ensuite deux grands films avec Costa-Gavras : "Z" (1969) avec Yves Montand, sur la dictature des colonels en Grèce, et, en parallèle, "L'Aveu" (1970), sur le stalinisme et les procès de Prague, toujours avec Yves Montand. Comme metteur en scène, il avait réalisé "Hoa-Binh" (1970), sur la Guerre d'Indochine, et "La Légion saute sur Kolwezi" (1980).