Sorties cinéma : courez voir La Fille de Brest !

  • A
  • A
Sorties cinéma : courez voir La Fille de Brest !
Partagez sur :

CRITIQUES - Quel film voir ou pas cette semaine ? Les spécialistes ciné d'Europe 1 vous donnent leur avis pour vous aider à faire votre choix.

Et voilà le programme ciné ! Cette semaine, les spécialistes d'Europe 1 ont retenu La Fille de Brest, Arès et Une vie. Découvrez leur avis, le synopsis et la bande-annonce de ces films.

La fille de Brest

NOTATION_4_Cinema_E1


Notre avis : Quand on a appris qu’Emmanuelle Bercot s’attaquait à l’affaire du Mediator, on a eu peur de découvrir à l’écran une sorte de documentaire scientifique. Ce n’est pas le cas ! La réalisatrice parvient à nous emporter dans un vrai polar, en suivant le combat d’Irène Frachon, femme seule contre tous et notamment la puissance des laboratoires Servier. L’actrice danoise Sidse Babett Knudsen se glisse à merveille dans la peau de cette lanceuse d’alerte, pleine de vitalité et intraitable.

Le synopsis : Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d'un médicament commercialisé depuis 30 ans, le Mediator. De l’isolement des débuts à l’explosion médiatique de l’affaire, l’histoire inspirée de la vie d’Irène Frachon est une bataille de David contre Goliath pour voir enfin triompher la vérité.

La bande-annonce :

Alliés

NOTATION_2_Cinema_E1


Notre avis : Le film ressemble à un mauvais roman photo avec une histoire d’amour et de trahison sur fond de seconde guerre mondiale. Le scénario n’est pas très crédible et certaines répliques resteront cultes pour leur lourdeur. Heureusement, Marion Cotillard et Brad Pitt forment quand même un beau duo à l’écran. En résumé, le spectacle se laisse voir si on a un peu d’indulgence.

Le synopsis : Casablanca 1942.  Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu’il aime.

La bande-annonce :

Arès

NOTATION_4_Cinema_E1


Notre avis : Un petit film étonnant qui, avec très peu de moyens, met en images un Paris sinistré dans un futur proche. Nous sommes en 2035, plus de la moitié de la population est au chômage. Les groupes pharmaceutiques dominent le monde en organisant des combats de catch où le dopage est plébiscité. A partir de ce scénario, Arès est un film d’action et de baston à la fois efficace et très troublant. Une très bonne surprise de cette fin d’année !

Le synopsis : Dans un futur proche, l'ordre mondial a changé. Avec ses 10 millions de chômeurs, la France fait désormais partie des pays pauvres. La population oscille entre révolte et résignation et trouve un exutoire dans des combats télévisés ultra violents où les participants sont dopés en toute légalité et où tous les coups sont permis. Reda, dit Arès, est un ancien combattant qui vit de petits boulots de gros bras pour la police. Tout va changer lorsque sa soeur se fait arrêter et qu'il doit tout mettre en oeuvre pour les sauver : elle et ses filles.

La bande-annonce : 

Louise en Hiver

NOTATION_3_Cinema_E1


Notre avis : Disons le dès le début, il s’agit d’un film d’animation mais pour adultes ! Une fable poétique sur la vieillesse et la solitude, à travers le destin de Louise, abandonnée dans une station balnéaire en plein hiver. Les dessins sont magnifiques, lignes claires et couleurs pastels. Mais on a le droit de s’ennuyer un peu dans ce film mélancolique et onirique.

Le synopsis : À la fin de l'été, Louise voit le dernier train de la saison, qui dessert la petite station balnéaire de Biligen, partir sans elle. La ville est désertée. Le temps rapidement se dégrade, les grandes marées d'équinoxe surviennent condamnant maintenant électricité et moyens de communication. Fragile et coquette, bien moins armée que Robinson, Louise ne devrait pas survivre à l'hiver. Mais elle n'a pas peur et considère son abandon comme un pari. Elle va apprivoiser les éléments naturels et la solitude. Ses souvenirs profitent de l'occasion pour s'inviter dans l'aventure. Jusqu'à ce qu'une explication lui soit révélée et que tout rentre dans l'ordre.

La bande-annonce : 

Une Vie

NOTATION_3_Cinema_E1


Notre avis : Stéphane Brizé s’attaque au chef d’œuvre de Maupassant en racontant toute la vie de Jeanne, une jeune femme de la bourgeoisie de province au XIXé siècle. Candide et pure, elle va devoir affronter toutes les vissicitudes de l’existence : mari volage et pingre, la mort de ses proches, un fils absent qui va finir par la ruiner. Les images et reconstitutions de l’époque sont très belles. La construction du film est habile, avec un va et vient entre futur et passé, sous forme de puzzles. Seule réserve, cette histoire d’un autre temps peut laisser certains spectateurs indifférents. 

Le synopsis : Normandie, 1819. A peine sortie du couvent où elle a fait ses études, Jeanne Le Perthuis des Vauds, jeune femme trop protégée et encore pleine des rêves de l’enfance, se marie avec Julien de Lamare. Très vite, il se révèle pingre, brutal et volage. Les illusions de Jeanne commencent alors peu à peu à s’envoler.

La bande-annonce :

>> Retrouvez Mathieu Charrier et Bruno Cras tous les dimanches de 13h à 14h pour "Un dimanche de cinéma" sur Europe 1