Cinéma : c'est l'heure du Rock à Canet

  • A
  • A
Cinéma : c'est l'heure du Rock à Canet
@ Montage Europe 1
Partagez sur :

De retour avec l'autobiographique et très drôle "Rock and roll", Guillaume Canet éclipse la concurrence cette semaine. Le thriller psychologique "Dans la forêt" mérite également votre attention, tout comme "alibi.com". 

DEMANDEZ LE PROGRAMME

Comédie autobiographique ou thriller psychologique ? Cette semaine, les experts cinéma d'Europe 1 hésitent entre les deux, avec le Rock and Roll de Guillaume Canet et Dans la forêt de Gilles Marchand. Deux films français complètement différents. Alibi.com, qui signe le retour de La bande à Fifi au cinéma et L'empereur valent également le détour. 

Rock and roll

De Guillaume Canet, avec Guillaume Canet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche. Durée : 2h03

NOTATION_4_Cinema_E1

Notre avis : Après l'échec de son précédent film, Blood Ties, Guillaume Canet a préféré se recentrer sur l'équitation pour se "ressourcer". Tant mieux, car avec Rock And Roll, il signe un grand retour ! L'histoire de sa crise de la quarantaine. Mais ce qui fait que le film est vraiment drôle, c'est que tout son entourage, à commencer par Marion Cotillard (mais aussi son pote Gilles Lellouche, ses producteurs..), ont accepté de jouer leurs propres rôles. Résultat, une comédie très drôle, pas du tout auto-centrée sur le monde du cinéma, avec une fin qui lui donne un message intéressant. Un bon moment de comédie au cinéma.

Le synopsis : Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage.

La bande-annonce : 

Dans la forêt

De Gilles Marchand, avec Jérémie Elkaïm, Timothée Vom Dorp, Théo Van de Voorde. Durée : 1h43

NOTATION_4_Cinema_E1

Notre avis : Voilà un vrai film de genre réussi comme le cinéma français nous en offre malheureusement trop peu. Deux jeunes enfants vont subir leur père, qui les emmène en forêt, et n'a pas vraiment envie d'en repartir. S'en suit une longue marche au milieu des bois, où rêves et cauchemars vont s'entrelacer. Résultat : une fable cruelle, un thriller psychologique intriguant, porté par un Jeremie Elkaim impeccable et troublant. Regardez la bande annonce, et si vous aimez ce type d'atmosphère, allez vous promener dans les bois de cette forêt !

Le synopsis : Tom et son grand frère Benjamin partent en Suède retrouver leur père pour les vacances d'été. Tom appréhende les retrouvailles avec cet homme étrange et solitaire. Le père, lui, semble convaincu que Tom a le don de voir des choses que les autres ne voient pas. 
Quand il leur propose d'aller vers le Nord pour passer quelques jours dans une cabane au bord d’un lac, les enfants sont ravis. Mais l'endroit est très isolé, au milieu d'une immense forêt qui exacerbe les peurs de Tom. Et plus les jours passent, moins le père semble envisager leur retour…

La bande-annonce : 

Alibi.com

De Philippe Lacheau, avec Philippe Lacheau, Elodie Frontan, Julien Arruti. Durée : 1h30

NOTATION_3_Cinema_E1

Notre avis : La bande à Fifi est de retour ! Après nous avoir emballé avec Babysitting en 2014, puis déçu avec Babysitting 2 en 2015, Philippe Lacheau et sa bande reviennent avec alibi.com. Une sorte de mélange entre l'Arnacoeur et Very Bad Trip. Résultat, un enchaînement de gags plus ou moins drôles, mais qui mis bout à bout donnent un film plein d'humour et bourré de références à la Pop Culture. La génération de trentenaires va s'y retrouver, les plus anciens peut être un peu moins.

Le synopsis : Greg a fondé une entreprise nommée Alibi.com qui crée tout type d'alibi. Avec Augustin son associé, et Medhi son nouvel employé, ils élaborent des stratagèmes et mises en scène imparables pour couvrir leurs clients. Mais la rencontre de Flo, une jolie blonde qui déteste les hommes qui mentent, va compliquer la vie de Greg, qui commence par lui cacher la vraie nature de son activité. Lors de la présentation aux parents, Greg comprend que Gérard, le père de Flo, est aussi un de leurs clients...

La bande-annonce : 

L'empereur

De Luc Jacquet, avec la voix de Lambert Wilson. Durée : 1h24

NOTATION_3_Cinema_E1

Notre avis : Luc Jacquet avait surpris tout le monde en 2004 avec sa Marche de l'Empereur qui avait rencontré un gros succès à l'international, couronné d'un Oscar. Le film nous avait aussi permis de (re)découvrir notre amour pour les manchots. Depuis, le réalisateur a eu un peu plus de mal à trouver son public, et il a donc choisi de revenir à ses premières amours, avec ce film, dans lequel on retrouve nos manchots préférés. Les images restent somptueuses, la voix off de Lambert Wilson nous berce dans les immensités glacées, mais on a une impression de déjà-vu... Heureusement, le film est court, donc ne boudons pas notre plaisir.

Le synopsis : À travers le regard et les souvenirs de son aîné, un jeune manchot se prépare à vivre son premier voyage… Répondant par instinct au mystérieux appel qui l’incite à rejoindre l’océan, découvrez les incroyables épreuves qu’il devra à son tour traverser pour accomplir son destin et assurer sa survie et celle de son espèce. Marchez avec lui dans les paysages éphémères de l’Antarctique, ressentez la morsure du vent et du froid qui l’attendent à chaque pas et plongez avec lui dans les fonds marins jusqu’alors inexplorés.

La bande-annonce : 

Loving

De Jeff Nichols, avec Joel Edgerton, Ruth Negga, Marton Csokas. Durée : 2h03

NOTATION_3_Cinema_E1

Notre avis : Le cinéma nous raconte souvent des histoires d'amour, plus ou moins réussies, et surtout plus ou moins émouvantes. Mais personne ne pourra rester insensible à l'histoire de Loving, ce couple noire/blanc qui a été obligé de se battre contre les institutions des Etats-Unis pour pouvoir se marier. La force du film, c'est que l'on s'attache à ces personnages pourtant un peu "simplets", à leur combat pour l'amour. Jeff Nichols, le réalisateur, nous surprend une nouvelle fois.

Le synopsis : Mildred et Richard Loving s'aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu'il est blanc et qu'elle est noire dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. L'État de Virginie où les Loving ont décidé de s'installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu'il quitte l'État. Considérant qu'il s'agit d'une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine.

La bande-annonce : 

L'indomptée

De Caroline Deruas, avec Clothilde Hesme, Jenna Thiam, Tchéky Karyo. Durée : 1h38

NOTATION_2_Cinema_E1

Notre avis : Ce huit clos dans la somptueuse Villa Médicis de Rome laisse un petit peu un gout d'inachevé. Deux jeunes femmes se retrouvent là bas, l'une photographe, l'autre écrivain... Mais cette photographe est-elle réelle ? N'est ce pas une sorte de fantôme qui hanterait les lieux ? Voilà le pitch. Dur à suivre. La réalisation est tout de même jolie, et on passe un moment assez agréable tellement ce lieux est incroyable.

Le synopsis : Axèle est photographe, Camille, écrivain. Elles partent pour un an en résidence à la Villa Médicis à Rome. Camille est accompagnée de son mari, l’écrivain réputé, Marc Landré. Alors qu’une étrange rivalité s’installe entre eux, Camille se lie à Axèle. Mais qui est vraiment Axèle ? Une artiste complète, sans concession, qui se confond avec son œuvre ? Ou le fantôme des lieux ? 
De cette année à la Villa Médicis, où les corps et les esprits se libéreront, personne ne sortira indemne...

La bande-annonce :