Cedric Klapisch : "Je suis toujours parti de la photographie pour préparer un film"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le réalisateur expose ses photos de la Bourgogne à la galerie Cinéma jusqu'au 1er avril. Un travail qui a servi d'appui à son prochain film, "Ce qui nous lie", qui devrait sortir en juin.

INTERVIEW

Le réalisateur du Péril jeune, de Chacun cherche son chat et de L'Auberge espagnole sort du strict cadre de la caméra pour exposer des photos de la Bourgogne à la galerie Cinéma à Paris jusqu'au 1er avril. Cédric Klapisch était dimanche l'invité de l'émission C'est arrivé demain pour dévoiler cette exposition intitulée Nature humaine

Une exposition qui annonce un film. C'est parce qu'il avait très envie de faire un film sur le vin et sur les vignes que Cédric Klapisch est arrivé en Bourgogne, une terre de "paysages très dessinés, graphiques". La Bourgogne est ainsi le site du tournage de son prochain film Ce qui nous lie, une saga familiale avec Ana Girardot, Pio Marmaï et François Civil. Son travail photographique lui a servi de repérage. "Je suis toujours parti de la photographie pour préparer un film. Ça m'amène directement sur du visuel. Ça prépare le cinéma, il y a une continuité entre les deux", même s'il considère cette exposition comme "un travail photographique en soi", qui peut vivre indépendamment.

Héritage paternel. Il aurait pu choisir le bordelais mais c'était sans compter sur l'héritage familial. "Mon père ne boit que du bourgogne. Depuis que j'ai une vingtaine d'années, je vais en Bourgogne avec lui. Le vin est un produit à la fois sérieux et pas sérieux. Il y a l'ivresse, mais aussi tout le travail très sophistiqué. Il y a une double identité du vin et j'aime beaucoup ça."