Ce que vous ne savez pas sur la bande originale de Grease

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'histoire d'amour de Dany et Sandy dans "Grease" est aussi culte que la bande originale du film qui s'est écoulée à 28 millions d'exemplaires à travers le monde.

L'ALBUM CULTE

Milk-shake, gomina et perfecto... Entre rose et cuir, l'album culte de la semaine donne le sourire. La bande originale de Grease ne soulève peut-être pas l'enthousiasme des puristes du rock mais elle s'est quand même vendue à 28 millions d'exemplaires dans le monde, certifiant que les chansons tout comme le film n'ont pas usurpé le statut de culte. Une comédie musicale qui reprend le film (lui-même adapté d'une comédie musicale de 1972) sera d'ailleurs à l'affiche en France en septembre 2017. Il n'en fallait pas plus pour que le Europe 1 Music Club propose une plongée dans l'univers d'Olivia Newton-John et de John Travolta. 

Deux versions qui diffèrent. Le film sort en 1978 mais prend pour cadre un lycée américain vingt ans plus tôt. Dans les premiers rôles, Olivia Newton-John joue Sandy, une étudiante australienne jolie, timide et romantique et John Travolta incarne le crâneur Dany, gominé et fan de voitures. Le film commence à la rentrée des classes. Sandy et Dany ont vécu un très bel amour de vacances et coup du sort, ils se retrouvent dans le même lycée. Mais les tourtereaux n'ont pas la même version de leur idylle. Lui raconte avoir emballé une Australienne canon sur la plage quand elle évoque un charmant garçon qui lui a fait la cour. Cette légère distorsion des version donne lieu à la chanson Summer nights au début du film.

Rivalités. Quand Dany voit Sandy, il n'assume pas son amour et la lycéenne en a le cœur brisé. Le reste du film sert à rattraper la situation. Un brin primaire, deux camps s'affrontent, les filles contre les garçons. Et si ça ne suffisait pas, les filles se querellent aussi entre elles. Pas à un stéréotype près, Rizzo, la méchante brune qui couche se moque ainsi de la gentille, blonde et vierge Sandy. Outre les rivalités féminines, le film est bourré de charme. Créé dans les 70's, il parle aux amateurs de disco et renferme une perle : la voix de Frankie Valli sur une chanson composée par Barry Gibb des Bee Gees : Grease is the world.  

Olivia Newton-John et sa tenue noire. Le film est une vraie comédie musicale. Ce sont les acteurs qui chantent. Sur la bande, on retrouve aussi les Sha Na Na, qui avaient fait Woodstock. Leur version de Hound dog est quand même bien moins chère que celle d'Elvis. Sur la B.O., on retrouve également des musiciens de Toto, mais aussi John Farrar, guitariste des Shadows. Et puis dans le summum du culte, il y a cette chanson happy end où Olivia Newton-John troque les couettes et les robes sages pour un pantalon noir moulant et une crinière de lionne et fait au passage à nouveau succomber ce cher Dany. Cette chanson, c'est You're the one that I want et le 45 tours s'est vendu à lui seul à 2 millions de copies.