Carla Bruni : "la politique, c'est féroce"

  • A
  • A
Carla Bruni : "la politique, c'est féroce"
Carla Bruni revient avec un nouvel album, le 6 octobre (photo d'archives). @ AFP
Partagez sur :

À l'occasion de la sortie de son nouvel album, la chanteuse, épouse de Nicolas Sarkozy, a répondu aux questions du JDD, dimanche. 

Carla Bruni est de retour. L'ancienne première dame revient avec "French Touch", un album de reprises de titres en anglais, qui doit sortir le 6 octobre. "Comme je ne sais pas écrire en anglais, nous sommes partis sur l'idée d'un album de reprises, anglaises, américaines, voire d'Europe du Nord avec Abba. (...) L'anglais, je le chante avec un accent indéfini, mi-français, mi-italien", confie-t-elle au JDD, dimanche. 

"On me ramène toujours" à la politique. Dans cet entretien, Carla Bruni revient également sur ses différentes "vies", de mannequin, chanteuse, puis épouse de Nicolas Sarkozy. "J'ai eu la chance de faire des rencontres incroyables, comme Nelson Mandela, quand mon mari était chef d'Etat", explique-t-elle. "Mais je n'ai jamais arrêté la musique, même quand j'étais première dame. Il m'était difficile de me produire sur scène, mais je pouvais écrire. J'ai même pu finir d'enregistrer mon troisième album en 2008." Et d'ajouter : "La politique, c'est très féroce. Je l'ai appris à mes dépends. En France, on m'y ramène toujours."

Nicolas Sarkozy a "une bonne oreille". La chanteuse évoque également la carrière de son époux, battu à la primaire LR avant l'élection présidentielle. "Mon mari suscite des réactions assez fortes. Dès qu'il est dans la salle, c'est des selfies à profusion. Les gens ont un rapport très affectif avec lui, même quand ils tiennent à lui exprimer leur désaccord." Elle précise : "Je discute avec mon mari, mais il me laisse globalement faire mon travail. S'il me donne son avis, j'en tiens compte. Il a une bonne oreille et assez bon goût."