Cannes 2016 : un double Prix de la mise en scène pour Mungiu et Assayas

  • A
  • A
Cannes 2016 : un double Prix de la mise en scène pour Mungiu et Assayas
Olivier Assayas (à gauche) et Cristian Mungiu (à droite), vainqueurs ex-aequo du Prix de la mise en scène.@ ALBERTO PIZZOLI / AFP
Partagez sur :

Le Prix de la mise en scène a été décerné à à Cristian Mungiu pour "Baccalauréat" et Olivier Assayas pour "Personal Shopper".

Le Prix de la mise en scène du 69e Festival de Cannes a été remis dimanche, ex-aequo, au Roumain Cristian Mungiu pour Baccalauréat et au Français Olivier Assayas pour Personal Shopper.

Un film sur la société roumaine. Dans Baccalauréat Cristian Mungiu sonde avec acuité les compromissions et la corruption dans la société roumaine. "Il est toujours difficile de prendre une décision juste" a souligné Cristian Mungiu, saluant le travail du jury. "Je tiens à remercier ma famille qui m'a orienté dans la vie", a ajouté le cinéaste emblématique du renouveau du cinéma roumain, s'exprimant en anglais et en français. Ce nouveau film du réalisateur de 4 mois, 3 semaines, 2 jours, déjà Palme d'or en 2007, raconte l'histoire de Roméo, un père prêt à tout pour que sa fille puisse entrer dans une université anglaise. Médecin dans une petite ville de Transylvanie, cet homme rêve de voir sa fille entrer dans une université anglaise. Il voit son projet sur le point de se concrétiser, Eliza n'ayant plus qu'à réussir son Bac avec une bonne moyenne pour y accéder.

>> Retrouvez le palmarès en intégralité

Un film magnifié par Kristen Stewart. Personal Shopper, signé Olivier Assayas raconte l'histoire d'une jeune femme, Maureen, qui espère entrer en contact avec son frère jumeau disparu. C'est l'américaine Kristen Stewart qui interprète le rôle de Maureen dans ce long métrage, qui mêle suspense et surnaturel. Ce prix de la mise en scène "est le plus beau prix, que je partage avec un cinéaste que j'admire. La mise en scène, c'est quelque chose qui s'invente collectivement, mais j'ai l'impression d'avoir construit un collectif et ce prix lui appartient collectivement" a-t-il ajouté.

C'est la deuxième fois qu'Olivier Assayas, ans, un habitué de Cannes, dirige l'actrice après Sils Maria, en 2014, qui avait valu à l'actrice le César de la meilleure actrice dans un second rôle.