Brassens revisité par Louis Chedid et des stars du cinéma

  • A
  • A
Brassens revisité par Louis Chedid et des stars du cinéma
Le chanteur Louis Chedid est à l'origine de cet album de reprises@ AFP
Partagez sur :

Les textes de Brassens sont "du niveau des Fables de la Fontaine", estime le chanteur Louis Chedid, dont l'album de reprises sortira en octobre. 

Pierre Richard, Audrey Tautou, Jean-Pierre Darroussin, Karin Viard, Michel Bouquet, Catherine Frot... Des stars du cinéma et du théâtre proposeront en octobre une relecture originale des chansons de Georges Brassens dans un album de reprises concocté par Louis Chedid. 

Pierre Richard chante "Les passantes". Les textes de Brassens sont "du niveau des Fables de la Fontaine", estime Louis Chedid dans le dossier de presse. "Ils en ont le mordant, l'humour, la liberté d'esprit et l'excellence littéraire. Intemporels car tout simplement humains. C'est pour cette raison que j'ai eu l'idée de les faire interpréter par des comédien(ne)s", ajoute le chanteur, qui a chapeauté le ré-arrangement des chansons. Cet album, baptisé "Brassens sur parole(s)" (sortie le 28 octobre chez Mercury/Universal), s'appuie sur une distribution relevée avec notamment Pierre Richard interprétant "Les passantes", Jean-Pierre Darroussin ouvrant avec "J'ai rendez-vous avec vous", Michel Bouquet déclamant le texte (sans musique) de "Il n'y a pas d'amour heureux".

"Le gorille" par Julie Depardieu. Parmi ces 17 chansons figurent aussi des reprises signées Karin Viard ("Mourir pour des idées"), Guillaume Gallienne ("La prière"), Audrey Tautou ("La mauvaise réputation"), Catherine Frot ("La complainte des filles de joie"), Julie Depardieu ("Le gorille"), François Morel ("La non-demande en mariage"), François Berléand ("Le temps ne fait rien à l'affaire") ou encore André Dussollier ("Supplique pour être enterré à la plage de Sète").

Un album différent. Les chansons de Georges Brassens, mort il y a 35 ans, fin octobre 1981, ont déjà eu l'honneur d'album de reprises, notamment de la part de Maxime Le Forestier, Renaud ou le collectif Les Oiseaux de Passage.  Le fait de recourir à des comédiens permet de faire entendre les paroles de Brassens "différemment", selon Eve Cazzani, petite nièce de Georges Brassens, à l'initiative du projet. "Brassens était très heureux que ses chansons soient réinterprétées (...). J'aime à penser que ce projet lui aurait beaucoup plus", ajoute-t-elle.