Audiovisuel public : les premiers points de la réforme

  • A
  • A
Audiovisuel public : les premiers points de la réforme
Françoise Nyssen a dévoilé les premières mesures de sa réforme de l'audiovisuel public, lundi (photo d'archives). @ LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :

La ministre de la Culture François Nyssen a lancé sa réforme de l'audiovisuel public, lundi, annonçant notamment la fin de la diffusion de France 4 sur la TNT.

"Créer un média global à vocation universelle." Telle est l'"ambition" affichée par la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, chargée de la transformation de l'audiovisuel public. Pour mener à bien cette promesse d'Emmanuel Macron, l'exécutif a choisi "de faire de la transformation de l'offre" sa "priorité", a expliqué la ministre lundi, lors d'une conférence de présentation des premiers points de sa réforme. Les trois "chantiers" que sont la gouvernance, la régulation à l'heure du numérique - notamment par une modernisation des pouvoirs du CSA - et le financement sont quant à eux repoussés à "courant 2019". Europe 1 fait le point sur les premières annonces.

France 4 quitte la TNT, réflexion autour de France Ô

La chaîne jeunesse de France Télévisions, France 4, ne sera plus diffusée sur la TNT. L'offre dédiée au jeune public devra ainsi se recentrer sur le numérique. Quant à France Ô, dont la suppression avait également été évoquée, "il faudra interroger nos concitoyens d'outre-mer et leurs élus pour déterminer si l'avenir est au maintien", a indiqué Françoise Nyssen. 

Plus de programmes régionaux sur France 3

France 3, qui diffuse actuellement deux heures de décrochages régionaux par jour, devra se recentrer sur la proximité et "tripler" ses programmes régionaux selon un modèle "largement inspiré" des Outre-Mer, a également annoncé la ministre de la Culture. La chaîne devra en outre combiner ses forces avec les radios locales de Radio France, selon une interview accordée par Françoise Nyssen au Monde : "deux villes françaises se réveilleront bientôt avec une matinale commune de France Bleu et France 3", qui devrait être mise en place "dès l'automne".

Des médias en ligne pour la culture et la jeunesse

"Les médias de service public resteront les premiers partenaires de la création audiovisuelle française", a assuré Françoise Nyssen, annonçant la création d'un nouveau média "des arts et de la culture", avec "des heures de captation vidéo" mais aussi des podcasts et des web-séries, dès la fin du mois de juin. Une deuxième plateforme proposera des formats "courts et innovants" pour reconquérir les jeunes publics. La ministre n'a pas précisé à quelle date.  

Une plateforme anti fake-news

Souhaitant faire de l'audiovisuel public un média "engagé pour les citoyens et pour la vie de la cité" en favorisant le regroupement de contenus, la ministre de la Culture a enfin annoncé la création d'une "plateforme commune de décryptage des fausses nouvelles", hébergée dès mercredi sur le site de Franceinfo.