Arno : "Sans l'être humain, je ne serais pas un chanteur de charme raté"

  • A
  • A
Arno : "Sans l'être humain, je ne serais pas un chanteur de charme raté"
Le chanteur Arno@ KURT DESPLENTER / BELGA / AFP
Partagez sur :

"Human incognito", le 33e album d'Arno, vient de sortir. Le chanteur belge était l'invité de David Abiker, dimanche

INTERVIEW

"Je me cache", lâche Arno, de sa voix grave et éraillée. C'est le sens qu'il faut donner au titre de son 33e album, "Human incognito" chanté en anglais et en français. Le chanteur belge était interviewé par David Abiker, ce dimanche, dans C'est arrivé demain. Un moment décalé.

Son foie, sa grand-mère. Dans ce disque, Arno parle de son corps, encore. "Chaque être humain est confronté à sa santé. Et de temps en temps, je parle de mon foie qui pleure. Cela dépend de ce que j'ai bu le jour d'avant." Les paroles de ces chansons sont aussi parfois inspirées de phrases dites par sa "grand-mère ou les vieux dans le temps, ça me revient, décrit-il. Sans l'être humain, je ne serais pas un chanteur de charme raté."

Nouille et poésie. Une autre parole de chanson attire l'attention de David Abiker : "le cul dans le beurre", variante de l'expression française. "Nous les Belges, on mange du beurre, les Italiens, les latins, ils sont dans les nouilles", vulgarise Arno qui ne délaisse pas les pâtes pour autant. Preuve en est sa version du baiser extraite de sa chanson Quand je pense à toi : "Quand ta langue est rentrée/Rentrée dans ma bouche/Comme une nouille sautée". Il le dit lui-même, toutes ces images, c'est son "propre Walt Disney".

>> Retrouvez l'intégralité de l'entretien :