Alex Lutz : "la période est anxiogène, mais je continue"

  • A
  • A
Partagez sur :

Alex Lutz était l'invité de Frédéric Taddéï dans "Europe 1 social club" mercredi soir. Il a évoqué la difficulté de faire rire après les attentats.

Vous le voyez quotidiennement dans la revue de presse de Catherine et Liliane sur Canal + mais Alex Lutz est aussi, et avant tout, un homme de scène. Cette vocation pour l'humour, Alex Lutz l'a découvert sur le tard. "C'est Sylvie Jolie qui m'a poussé à faire ce one-man show quand j'ai mis en scène son dernier spectacle. Elle m'a vraiment incité à le faire", a expliqué l'humoriste, invité d'"Europe 1 social club" mercredi soir. Depuis, Alex Lutz se plaît dans ce rôle d'homme qui fait rire les foules : "Je ne pensais pas que j'y prendrais autant et aussi longtemps du plaisir", a admis l’humoriste qui sera en spectacle en février et mars 2016 à l'Olympia.

L'après 13 novembre. Après les attentats du 13 novembre, tout n'est pas forcément simple pour les humoristes. Comment faire rire après la barbarie des attaques ? "Cette période anxiogène n'est pas forcément un moment où j'ai fatalement envie de rigoler davantage mais je continue", a confié Alex Lutz. Frédéric Taddéï l'a notamment interrogé sur un passage précis du spectacle. Pour expliquer le mot "Montparnasse", Alex Lutz parle de personnes se faisant tuer de manière barbare, à coups de lance. Au sujet de ce moment du show, les attentats n'ont rien changé pour l'humoriste. "En le rejouant, je n'ai pas eu la sensation que je devais modifier ce passage. On est presque dans le théâtre de l'absurde tellement ça va loin (...) Je n'ai pas remarqué de réaction négative dans le public", a assuré l'humoriste.

>>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Europe 1 social club" :