Aladin, le mauvais génie d’Allociné ?

  • A
  • A
Aladin, le mauvais génie d’Allociné ?
@ ALLOCINE
Partagez sur :

Le site de référence sur le cinéma est accusé d’avoir quelque peu arrangé la réalité sur les critiques et les commentaires des Nouvelles aventures d’Aladin, avec Kev Adams. Il s’en défend. 

Allociné a-t-il exaucé le vœu des producteurs des Nouvelles aventures d’Aladin, à savoir transformer un film moyen, pour ne pas dire pire, en réussite ? C’est en tous cas l’accusation formulée depuis plusieurs jours à l’encontre du site de référence en matière de cinéma. L’équipe d’Allociné se défend d’avoir voulu avantager le succès du film avec Kev Adams, sorti le 14 octobre, mais des faits troublants demeurent. Et la chose n’a pas échappé à nombre d’internautes, qui soit se gaussent, soit s’offusquent.

Des critiques presse peu nombreuses et flatteuses. Premier constat, les critiques presse présentes sur Allociné sont peu nombreuses pour Les nouvelles aventures d’Aladin. Neuf articles seulement ont été agrégés sur le site, alors que, notamment parce que le film a bénéficié d’une lourde campagne de promotion, bien plus sont disponibles sur la Toile. A titre de comparaison, Belles Familles, de Jean-Paul Rappeneau, sorti le même jour mais de manière plus confidentielle, a droit à 20 critiques. Et que dire de L’Homme irrationnel, le dernier Woody Allen, également projeté pour la première fois le 14 octobre, pour lequel pas moins de 34 critiques sont recensées ?

Neuf critiques seulement donc, et pas franchement du pire acabit. La plus négative note le film deux étoiles sur cinq, et émane de 20minutes, mais dans le cadre d’un duel pour/contre, la critique "pour" attribuant 4 étoiles au film. Pour le reste, trois ou quatre étoiles, pour une moyenne plus qu’honorable, de 3,2/5.

Point de manipulation, se défend Allociné, qui a répondu lundi point par point à ses détracteurs dans un long communiqué. "Le même panel (une cinquantaine de titres…) est appliqué à chaque film. Ce travail de revue de presse est fait "à la main" par notre équipe, sur tous les films, chaque semaine, du lundi au vendredi", assure le site. "Dans le cas des Nouvelles aventures d'Aladin, notre équipe a recensé toutes les critiques du panel disponibles vendredi 16 octobre au soir, en complétant ce lundi 19 octobre pour intégrer d'éventuelles publications ultérieures. Soit 9 critiques au total." Difficile en effet de trouver une critique antérieure au 19 octobre sur la Toile. L’Obs signale bien les critiques du Figaro ("Un film qui se prend les pieds dans le tapis volant") et du Progrès ("Un nouvel Aladin sans génie"), mais Allociné ne semble prendre en compte aucune critique de ces deux titres dans son fameux panel.  Dont acte.

Des critiques spectateurs pour le moins contrastées. Certes, tous les goûts sont dans la nature, mais là, le grand écart est impressionnant. 35% des spectateurs qui se sont exprimés ont donné la note maximale, 5 sur 5, alors que 29% lui ont donné un zéro pointé. Résultat, une moyenne de 2,4 sur 5.

aladin-critiques

Là encore, Allociné joue la transparence. "Dans le cas particulier des Nouvelles aventures d'Aladin, il est évident que certains groupes ("fans", "haters") ont tenté d’influencer la note, dans un sens comme dans l’autre", écrit le site qui, après plusieurs simulations, affirme avoir finalement décidé de maintenir toutes les notes. "Nous sommes confortés dans le fait que la meilleure solution reste de faire confiance à la majorité des internautes", conclut Allociné.

De fait, il semble que la communauté des fans de Kev Adams, composée d’éléments souvent jeunes et actifs sur les réseaux sociaux, a répondu à l’appel à la mobilisation lancé le 17 octobre sur Twitter par l’équipe du film :

Beaucoup de commentateurs 5 étoiles sont en effet des novices sur Allociné, et ne se sont inscrits semble-t-il que pour encenser le film. Une mobilisation courte, puisque le dernier commentaire de ce genre (si l’on excepte les quatre derniers commentaires clairement ironiques – et assez drôles) date justement du 17 octobre.

Depuis cette date, l’effet balancier a également joué. Le 18 octobre, date du premier article sur Allociné publié sur Lesinrocks.com, seules 125 personnes avaient mis zéro étoile. Trois jours plus tard, mercredi à la mi-journée, ils sont 176. Résultat, la note moyenne du filme est passée dans le même temps de 2,8 à 2,4/5. "Fans" contre "haters", l’explication semble tenir.

Des commentaires étrangement fermés. C’est l’une des incompréhensions qui entourent l’attitude d’Allociné vis-à-vis d’Aladin. Les commentaires sous la fiche du film ont été clôturés. "Nous pouvons décider très rarement de fermer les commentaires d’une fiche-film, lorsque ceux-ci comportent des allégations ou jugements qui n’ont rien à voir avec le cinéma, et qui pour certains, véhiculent également des contenus à caractère racistes ou antisémites. Heureusement, ces cas sont rares, mais ils existent. C’était le cas sur Les Nouvelles aventures d'Aladin. En conséquence, les commentaires ont été fermés", explique Allociné.

Or, le site belge lavenir.net, le premier à avoir dégainé, remarque justement que des pour des films beaucoup plus sensibles, tels La Marche, Qu'Allah bénisse la France ou Un Français, Allociné n’a pas pris la même précaution. Certes, Aladin, même version Kev Adams, se passe dans un pays arabe. Certes, Kev Adams est d’origine juive. De là à ce que le film déclenche les passions les plus viles… Allociné aurait probablement pu se contenter de modération en la matière.

Au box-office, un démarrage record. Cette polémique n’a en tous  cas eu aucune conséquence négative sur la réussite du film. Porté par une promotion à la limite du matraquage publicitaire, sorti dans 838 salles, Les nouvelles aventures d’Aladin était promis au succès, et les bons chiffres sont au rendez-vous. Lundi, après son premier week-end d’exploitation, le film avait déjà franchi la barre du million de téléspectateurs, signant le deuxième meilleur démarrage de l’année pour un film français, derrière le très international Taken 3. Si bien que l’Aladin version Kev Adams lorgne déjà le plus gros succès d’un film français en 2015, 3,46 millions de billets vendus pour Les Profs 2, porté par un certain… Kev Adams.