Accord franco-chinois pour un Centre Pompidou à Shanghai

  • A
  • A
Accord franco-chinois pour un Centre Pompidou à Shanghai
Emmanuel Macron a fait cette annonce lors d'une déclaration avec son homologue Xi Jinping.@ LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :

En visite officielle en Chine, Emmanuel Macron a annoncé mercredi qu'un Centre Pompidou d'art contemporain allait être bâti à Shanghai.

Après le Louvre Abou Dhabi, le Centre Pompidou à Shanghai. La France et la Chine ont conclu un partenariat pour établir un Centre Pompidou d'art contemporain à Shanghai, a annoncé mardi le président français Emmanuel Macron, lors d'une déclaration à Pékin aux côtés de son homologue Xi Jinping. Le musée parisien, qui possède l'une des plus importantes collections d'art contemporain au monde, mène une intense politique d'ouverture à l'international, notamment en Asie.

Ouverture début 2019 ? Un protocole d'accord avait été signé à l'été 2017 avec le West Bund Group, un groupe public chinois. L'ouverture au public de ce Centre Pompidou shanghaïen était alors envisagée pour début 2019. Une place importante devrait notamment y être accordée à l'art contemporain chinois. Le concept de "Centre Pompidou provisoire" est testé depuis mars 2015 à Malaga, en Espagne. Cette première implantation à l'étranger doit durer cinq ans. L'objectif est de la décliner en Asie. Le Centre Pompidou est le grand musée mondial le plus offensif à l'international. Outre Shanghai et Malaga, il avait annoncé en 2016 un projet d'implantation à Séoul, la capitale sud-coréenne. En 2020, un espace devrait également être créé à Bruxelles.

Cette politique du musée français vise à valoriser son savoir-faire et sa collection, une des plus importantes du monde, après celle du MoMA à New York. Inauguré en 1977 à Paris, le Centre Pompidou, établissement public culturel national qui porte le nom de l'ancien président français Georges Pompidou (1969-1974), conserve près de 120.000 œuvres d'art.