Festival d’Avignon, mode d'emploi

  • A
  • A
Festival d’Avignon, mode d'emploi
@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP
Partagez sur :

CULTURE - Le 69e festival de théâtre d’Avignon débute vendredi, un rendez-vous culturel et estival incontournable qui peut dérouter les néophytes.

CINQ CHOSES A SAVOIR

Comme chaque année au début du mois de juillet, la cité des Papes voit le moindre mètre d’espace public envahi par les affiches et autres banderoles, les rues d'Avignon accueillent près de 35.000 marcheurs supplémentaires. Et pour cause : le 69e festival d’Avignon ouvre ses portes vendredi pour presque un mois consacré au spectacle vivant. Un festival incontournable pour les amateurs de théâtre mais qui a de quoi séduire les néophytes et les touristes de passage dans la région. Pour mieux vous y retrouver, Europe 1 vous résume sur les cinq choses à savoir pour profiter au mieux de cet évènement, etcela se passe aussi à la télévision.

Le plus grand festival de théâtre au monde. Le festival d’Avignon a ouvert ses portes vendredi 3 juillet et durera jusqu’au 26 juillet inclus. Soit deux jours de moins que la précédente édition, mais les visiteurs auront tout de même le choix : le festival officiel propose près d’une cinquantaine des spectacles, tandis que le "Off" en promet 1.336. Des chiffres qui en font le plus grand festival de théâtre au monde, même si le festival d’Edimbourg lui conteste ce titre. Seule certitude, Avignon est le rendez-vous incontournable pour les amateurs de théâtre, de danse ou de comédie, avec près de 1,3 millions d’entrées lors de l’édition 2014. Sans oublier les touristes qui visitent la ville pour son ambiance, sans franchir le seuil d’une salle de théâtre.

Le festival "In" sous le signe de  Shakespeare. Le cru 2015 est riche en poids lourds. Il y a d’abord deux adaptations de William Shakespeare : Richard III, mis en scène par Thomas Ostermeier - issu de la très exigeante Schaubühne de Berlin- , et Le Roi Lear, mis en scène par le directeur du festival 2015 Olivier Py. Autres spectacles très attendu : Retour à Berratham, du chorégraphe Angelin Preljocaj, ou encore Meursaults, inspiré de L’Etranger d’Albert Camus et qui a provoqué la polémique. Sans oublier une nouvelle adaptation de l’œuvre du corrosif Thomas Bernhard, Des arbres à abattre.

On notera également une adaptation de Ubu dans un spectacle itinérant - se déroulant selon les jours dans une salle polyvalente, une concession automobile, sur la place d'un village, etc. -, ou encore le retour du duo Nathalie Garraud - Olivier Saccomano : après Othello, Variation pour trois acteurs en 2014, qui multipliait les parallèles avec la crise européenne et le naufrage grec, ils présentent Soudain la Nuit, troisième volet de la trilogie Spectres d’Europe. L’édition 2015 accueillera également quelques célébrités, dont Lars Von Trier (Les Idiots), Fanny Ardant (Cassandre) ou encore Isabelle Huppert (Juliette et Justine, Le vice et la vertu).

Le festival "off" fête ses 50 ans. Avec plus de 1.300 spectacles programmés, il y en aura pour tous les goûts, avec du bon et du moins bon. On y trouvera des classiques (Le dernier jour d’un condamné, Don Juan, L’avare, Les monologues du vagin), du théâtre de boulevard, de la danse, des lectures ou encore des one man show. A noter également la présence de nombreux humoristes : Les chevaliers du Fiel, présents quasiment chaque année, Sophia Aram, Christophe Alévêque, Fabrice Eboué, Jean-Luc Lemoine, Smaïn, Issa Doumbia, Norman ou encore Anthony Kavanagh. Sans oublier le passage de nombreuses personnalités vues à la télévision, dont Patrice Laffont. Et Francis Lalanne, venu interpréter De mémoire amoureuse.

Les plus aventureux ne doivent pas hésiter à découvrir les pièces présentés par la nouvelle génération du spectacle vivant, venue faire ses classes et tenter de se faire repérer par les programmateurs venus de toute la France. C’est souvent parmi ces spectacles peu exposés qu’on découvre les talents de demain. Et pour ceux qui rechignent à franchir le palier d’une salle de spectacle, prenez au moins de flâner dans les rues pour voir passer les "parades", ces cortèges de compagnies faisant tout pour se faire remarquer et convaincre les passants de venir les voir sur scène. La grande parade, qui ouvre le festival off, a lieu vendredi.

03.07.Affiches.festival.Avignon.ANNE-CHRISTINE POUJOULAT  AFP.1280.640

Le festival d’Avignon, c’est aussi à la télévision. Parce que tout le monde n’a pas la possibilité de se rendre dans la cité des Papes, le service public diffuse cette année encore plusieurs pièces, et pas des moindres. France 2 diffusera ainsi l’une des plus grosses productions du festival "in" : Le Roi Lear, mis en scène par Olivier Py (par ailleurs directeur du festival) et joué dans la cour d’honneur du palais des Papes, sera diffusé le 8 juillet à 22h35 sur France 2.  De son côté, Arte diffusera Richard III, mis en scène par Thomas Ostermeier, le 13 juillet à 22h45. La chaine franco-allemande proposera également un retour sur l’édition 2014 avec la diffusion de la pièce Orlando ou l’impatience, le 5 juillet à 23h35 sur Arte.

Le festival Off n’est pas ne reste pour son cinquantième anniversaire : France 4 a prévu une soirée entière, le lundi 20 juillet à partir de 20h50. La chaîne publique diffusera Garner contre Sentou, un face-à-face entre Cyril Garnier et Guillaume Sentou que le grand public a déjà pu découvrir dans On n’demande qu’à en rire, sur France 2. Puis, à partir de 22h50, ce sera au tour du spectacle Ben Hur, la parodie, qui promet un univers loufoque inspiré des Monthy Python, des Nuls ou encore de Mel Brooks.

Comment trouver des places ? Pour le festival "In", il existe trois moyens de se procurer des places : par téléphone (04.90.14.14.14), sur le site officiel du site et auprès de la Fnac. Mais la plupart des places s’arrachant dès leur mise en vente, il est trop tard pour espérer en trouver ainsi. Dès lors, plusieurs méthodes s’imposent : profiter que certains festivaliers revendent leurs places, le plus souvent dans le Cloîtres Saint-Louis, où se situe la billetterie. Vous y trouverez un mur de petites annonces avec de nombreuses places à vendre. Vous pouvez sinon vous rendre devant la salle jouant le spectacle de votre choix une heure avant son début et demander aux agents d’accueil s’il reste des places. En effet, les places réservées doivent être retirées au plus tard 30 minutes avant le début des spectacles : passé ce délai, elles sont remises en vente et permettent à quelques chanceux de décrocher le précieux sésame.

Pour le festival "Off", les moyens de se procurer un billet sont bien plus nombreux tant l’offre est pléthorique : il y a bien sûr le site internet officiel, les nombreux sites marchands, mais aussi la billetterie des salles de spectacles elles-mêmes. Dans tous les cas, il est préférable de réserver à l’avance, même si flâner dans le centre-ville et prendre une place sur un coup de tête a aussi son charme.

>> Retrouvez, sur le même sujet, l'interview du directeur du festival, Olivier Py, qui était l'invité d'Anne Sinclair