Coupe du monde : Neymar a fait 14 minutes de roulade en quatre matches

  • A
  • A
Partagez sur :

La RTS s'est amusée à chronométrer le temps passé par la star brésilienne à rouler par terre et le bilan est sans appel : la réputation de Neymar n'est pas totalement usurpée.

On l'a vu en larmes après son but contre le Costa Rica, puis ravi suite à celui marqué contre le Mexique en huitièmes de finale. Mais depuis le début de la Coupe du monde, on a surtout vu Neymar crier, rouler, boiter... Si ces figures ont fait la joie des réseaux sociaux, où les montages parodiques affluent, ce fut moins le cas du côté des adversaires du Brésil. Et on les comprend ! La RTS s'est amusée à chronométrer le temps passé par la star brésilienne à rouler par terre, et les chiffres sont impressionnants. 

Le joueur qui subit le plus de fautes. Au total, la vedette du PSG a fait perdre pas moins de 14 minutes de jeu avec ses roulades au sol. Dans le détail, c'est le Mexique qui y a le plus perdu en huitièmes de finale, avec 5'30 gâchées. Mais Neymar n'a pas été en reste non plus en phase de poules. Toujours selon le décompte du principal groupe audiovisuel suisse, le Parisien a fait perdre 1'56 de jeu contre la Serbie, 2'45 contre le Costa Rica et 3'40 contre la Suisse. Soit près de 14 minutes au total. Alors Neymar roule beaucoup, certes, mais Neymar est aussi le joueur qui a subi le plus de fautes - 23 en quatre rencontres. Soit, tout de même, 36 secondes de roulades en moyenne par faute...

Trop courts arrêts de jeu

Dans son article, la RTS s'étend sur les statistiques de jeu recensées par le site spécialisé fivethirtyeight.com. Ce dernier a analysé les données de jeu des 32 premières rencontres du Mondial, et un chiffre saute aux yeux. Alors que l'impression de voir les arrêts de jeu s'étendre à n'en plus finir est réelle pour les spectateurs, il n'en est rien ! Une seule rencontre (Allemagne-Suède) a eu un temps additionnel correspondant réellement au temps perdu durant la rencontre. Les 31 autres se sont déroulées avec un temps additionnel... trop faible (oui !). En moyenne, rappelle fivethirtyeight.com, les arbitres ont accordé 6'59 de temps supplémentaire alors qu'il en aurait fallu 13'10.

Au total, la balle n'est effectivement en jeu que 55 minutes sur les 97 que dure, en moyenne, une rencontre durant ce Mondial - arrêts de jeu compris.