Coupe du monde : la Française des Jeux vise les 200 millions d'euros de mises

  • A
  • A
Coupe du monde : la Française des Jeux vise les 200 millions d'euros de mises
Les paris avaient atteint 174 millions pour l'Euro 2016.@ FRANK PERRY / AFP
Partagez sur :

Quelque 174 millions d'euros avaient été misés sur l'Euro 2016 et 192 millions lors de la Coupe du monde 2014, rappelle dans un communiqué la FDJ, qui mise sur les paris en ligne. 

La Française des Jeux ambitionne de réaliser 200 millions d'euros de mises lors de la Coupe du monde de football, un événement qui doit lui permettre de se renforcer sur les paris sportifs, un des piliers de sa stratégie de développement. Les paris sportifs ont représenté 2,5 milliards d'euros de ventes l'an dernier pour la FdJ, un marché qui a doublé depuis 2010. Ces paris équivalent à 17% de l'ensemble des mises enregistrées par le groupe l'an dernier, derrière les jeux de grattage et tirage.

500.000 nouveaux parieurs ? La Française des Jeux "a pour objectif de réaliser 200 millions d'euros de mises sur la Coupe du monde" qui débute ce jeudi, après 174 millions d'euros misés sur l'Euro 2016 et 192 millions lors de la Coupe du monde 2014, rappelle le groupe dans un communiqué. Elle espère également recruter grâce à l'événement un total de 500.000 nouveaux parieurs sportifs sur l'année 2018.

Un développement de la numérisation des paris. "Les paris sportifs constituent un des piliers de la stratégie FdJ 2020 qui vise le développement et la 'digitalisation' (numérisation NDLR) de l'entreprise. La FdJ se classe dans le Top 10 des opérateurs de paris sportifs au niveau mondial, et opère désormais l'offre physique et en ligne de paris sportifs de la loterie Suisse Romande, et l'offre point de vente de la loterie nationale portugaise", indique-t-elle.

La FdJ vise également une proportion de 55% de ventes numérisées lors du Mondial 2018, et a en ce sens amélioré l'accès à son offre en ligne 5 : le site internet bénéficie d'un "nouveau design" et d'une "meilleure ergonomie", tandis qu'une nouvelle application ParionsSport a été lancée.

Une campagne de prévention sur les mineurs. Dans les points de vente physiques, un millier de bornes ParionsSPort ont aussi été déployées, proposant jusqu'à 30 paris par match. A l'occasion du Mondial, la Française des Jeux diffuse également une campagne de prévention sur l'interdiction du jeux et des paris sportifs aux mineurs, intitulée "Moins de 18 ans, le sport on le vit, le pari on oublie". Lundi, le gouvernement devrait acter dans son projet de loi Pacte l'ouverture du capital de la FdJ, encore détenue à 72% par l'Etat.