Une auto-école 2.0 (et ses tarifs alléchants) enfin autorisée

  • A
  • A
Une auto-école 2.0 (et ses tarifs alléchants) enfin autorisée
Premier site à avoir obtenu, discrètement, l'agrément de la préfecture au cœur de l'été, "Auto-ecole.net" a commencé son activité il y a une dizaine de jours en région parisienne.@ REUTERS
Partagez sur :

PROGRÈS - Auto-ecole.net, une auto-école numérique, vient de recevoir l'autorisation d'exercer.

Une petite révolution vient de se jouer dans le monde très figé des auto-écoles. Un nouvel arrivant sur le marché propose des prix 40% moins chers que ses concurrents. La société "Auto-Ecole.net" a en effet démarré ses activités il y a une dizaine de jours. La nouveauté ? Vous n'avez même pas à aller physiquement toquer à la porte de leur local. Europe 1 vous présente cette nouvelle auto-école 2.0.

Des cours à la carte dès le mois prochain. Les auto-écoles font partie des professions réglementées que Bercy ambitionne de réformer pour faire baisser les prix, mais Internet pourrait bien faire le travail à la place du gouvernement. Premier site à avoir obtenu, discrètement, un agrément préfectoral au cœur de l'été, "Auto-ecole.net" a commencé son activité il y a une dizaine de jours en région parisienne et proposera des candidats à l'examen dès le mois prochain.

Auto-ecole.net propose de préparer intégralement l'examen du code en ligne, mais aussi d'organiser un planning des cours de conduite à la carte, par internet. Outre l'horaire, l'élève peut choisir ses heures de formation via l'application ou le site parmi 42 lieux de rendez-vous dans la région parisienne au gré de son emploi du temps : proche du travail ou des études le mercredi soir, à proximité du domicile le samedi matin… Une flexibilité que ne peuvent pas offrir la grande majorité des auto-écoles.

Auto-école 1280

© Capture d'écran Auto-ecole.net

Un forfait à partir de 675 euros. Surtout, le site revendique des tarifs jusqu'à 40 % moins chers qu'ailleurs (à partir de 675 euros pour le forfait code + 20 heures de conduite), grâce à ses coûts de structure très faibles. "Un accord avec les constructeurs nous permet d'adapter le nombre de véhicules aux besoins", complète Stanislas Llurens, l'un des cofondateurs, contacté par Europe1.

Pour dispenser les cours de conduite, le site dispose de ses propres moniteurs (deux à temps plein et deux autres à temps partiel, pour commencer). L'autre fondateur d'Auto-ecole.net, Olivier Boutboul, dirige par ailleurs un centre de formation des moniteurs d'auto-école. De quoi permettre des recrutements rapides si le nombre de clients venait à grimper.

Mais où est donc Ornikar.com ? Auto-Ecole.net n'est pas la seule société à s'être lancée dans un concept d'auto-école High-tech. Ornikar.com propose également le même service. Mais elle n'a pas encore eu l'autorisation d'exercer de la préfecture de Paris. La seule différence ? La société proposait aux élèves une mise en relation avec des moniteurs indépendants, et non les siens. Le site s'échine depuis plusieurs mois à défricher le terrain. Et il a suscité un tir de barrage des organisations professionnelles.

Face à Auto-Ecole.net, le monde des auto-écoles classiques, polarisé sur Ornikar.com, semble avoir été pris de court. La branche formation des conducteurs du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA) se dit tout de même "sceptique, vigilante sur le respect de la réglementation ", et suspecte "un coup de pub sans suite sur les tarifs". On en saura plus dans quelques mois, si le site tient ou non ses promesses. Et ceux de l'auto-école 2.0.