Tarifs SNCF : plus c'est court, plus c'est cher

  • A
  • A
Tarifs SNCF : plus c'est court, plus c'est cher
@ JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

CONSOMMATION - La tarification au kilomètre n'existant plus, les tarifs de la SNCF peuvent aller du simple au quadruple. 

Le tarif unique au kilomètre, vous l'aurez constaté en achetant des billets de train, n'existe plus. D'un jour à l'autre et d'une ligne à l'autre, les prix peuvent même varier considérablement. Alors que les tarifs de la SNCF ont encore augmenté pour l'année 2015, une enquête UFC-Que choisir, publiée mercredi, démontre que plus le trajet est court, plus vous risquez de payer cher les kilomètres parcourus. L'institut a, pour aboutir à ce résultat, étudié le prix au kilomètre de 80 liaisons TGV au départ le vendredi soir. 

>> LIRE AUSSI - 7 choses à savoir pour réduire sa consommation d'énergie

Et le gagnant est … le Paris-Brest. UFC-Que choisir est formel : "le prix moyen au kilomètre décroît en même temps que la durée du  voyage décroît". 

Dans cette compétition, les voyageurs du Paris-Brest sont les grands gagnants. Pour un trajet dépassant les 4 heures, ils payent leur kilomètre en train seulement 0,08 centimes. En deuxième place, les passagers du Perpignan-Marseille s'en tirent à 9 centimes/km pour un trajet de 3 heures. 

C'est sur les trajets de plus de trois heures que les prix sont en effet les plus intéressants. En moyenne, un trajet de plus de 4 heures coûte 12 centimes/km et un trajet de trois à quatre heures revient à 13 centimes/km.

>> LIRE AUSSI - Comment lire votre contrat et votre facture d'eau ?

Vous déboursez plus pour un Paris-Reims. A l'autre bout de l'échelle, les trajets de moins d'une heure coûtent globalement plus chers avec un prix moyen au kilomètre de 20 centimes. Si vous voulez visiter Reims en partant de la capitale, sachez que le coût de ce trajet au kilomètre est le plus cher de l'enquête, soit 31 centimes. Le Paris-Bruxelles coûte, pour sa part, 27 centimes/km.

SNCF

© MIGUEL MEDINA / AFP

Mieux vaux ne pas partir de Paris. Globalement, UFC-Que choisir note que les trains partant de Paris sont en moyenne plus chers (18 centimes/km) que les trains reliant les gares de province à province (15 centimes/km).
Les tarifs Prem's, pas très courant. Enfin, sur les 80 liaisons analysées, UFC-Que choisir n'a relevé des tarifs Prem's que sur 17 d'entre elles. Ces billets offrent des prix particulièrement attractifs mais sans possibilité d'échange ou de remboursement au cas où vous souhaitez annuler votre voyage.

Quand la concurrence influe sur le prix du billet. Les différences de tarifs de la SNCF sont la conséquence du "yield management" déjà pratiqué par le transport aérien, rapporte UFC-Que choisir. C'est-à-dire que le prix d'un trajet dépend de la date d'achat, du taux de remplissage du train et de l'état de la concurrence. Par exemple, sur un trajet de plus de trois heures où l'avion peut concurrencer le train, la SNCF a tout intérêt à proposer des prix attractifs. La tranche horaire de votre voyage compte aussi, c'est-à-dire s'il roule en période de pointe ou en période creuse. 

>> LIRE AUSSI - Libéralisation des autocars : quelles lignes pour quels prix ?

Péages et coûts incompressibles. D'autres raisons expliquent par ailleurs pourquoi un voyage même court peut vous coûter cher. La SNCF a des coûts incompressibles pour chacun de ces trains. Autrement dit, qu'un train voyage une ou quatre heures, la maintenance des trains, le personnel à bord et de gare sont nécessaires. 

Enfin, la SNCF doit payer à Réseau ferré de France (RFF) des droits de péage pour faire rouler ses trains. Mais ces derniers diffèrent selon les tronçons utilisés et ils peuvent représenter jusqu'à 41% du prix d'un billet. 
>> LIRE AUSSI - Un nouveau bail de location pour plus de protection