Tarifs du gaz : vers une hausse de 1,8% en janvier

  • A
  • A
Tarifs du gaz : vers une hausse de 1,8% en janvier
@ maxppp
Partagez sur :

CONSOMMATION - Les tarifs réglementés vont augmenter en raison du doublement de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel début 2015.

Les tarifs réglementés du gaz devraient augmenter de 1,8% au 1er janvier 2015, en raison du doublement à cette date de la taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), qui doit contrebalancer une diminution du coût de fourniture, rapporte mercredi le site internet du Figaro.

>> LIRE AUSSI - 7 choses à savoir pour réduire sa consommation d’énergie

Les tarifs auraient dû baisser. La formule de calcul de ces tarifs régulés par l'Etat a été modifiée cet été. Elle renforce désormais leur indexation sur les prix de marché plutôt que sur l'évolution des cours du pétrole brut. "La stricte application de la formule aurait dû se traduire par une baisse de 0,6% des tarifs réglementés", assure Le Figaro sur son site internet.

Sauf que la fiscalité sur les énergies évolue. Mais la TICGN, à laquelle sont soumis les ménages se chauffant au gaz depuis le 1er avril dernier, passera de 1,41 euro par mégawattheure cette année à 2,93 euros en 2015, puis à 4,45 euros en 2016. La TICGN est l'équivalent pour le gaz des taxes intérieures de consommation perçues sur les carburants.

>> LIRE AUSSI - Un Français sur six a du mal à payer sa facture d'énergie

Les habitudes des Français évoluent. La concurrence a continué à se renforcer sur le marché de l'énergie en France après l'abandon par de nombreux consommateurs des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité au troisième trimestre, d'après l'observatoire trimestriel de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Dans le gaz naturel, le nombre de clients ayant délaissé les tarifs encadrés par l'Etat pour passer aux offres de marché a augmenté de 7,4% au cours du troisième trimestre.

Ainsi, 3,197 millions de clients étaient en offre de marché au troisième trimestre sur un total de 10,6 millions d'abonnés au gaz. Parmi eux, 1,69 million (53%) ont souscrit un contrat auprès d'un fournisseur alternatif à GDF Suez (qui propose également des offres à tarifs libres, à côté des tarifs réglementés).