Pourquoi les aspirateurs trop puissants vont être interdits

  • A
  • A
Pourquoi les aspirateurs trop puissants vont être interdits
@ reuters
Partagez sur :

ECONOMIE - À partir du 1er septembre, la vente des aspirateurs d'une puissance de plus de 1.600 watts sera interdite dans l'Union européenne.

Pour l'Europe, les aspirateurs consomment trop d'énergie. Alors, à partir du 1er septembre, ceux dépassant les 1.600 watts seront interdits à la vente dans toute l'Union européenne. Cette nouvelle règle s'inscrit dans un mouvement plus large d'économies d'énergies qui vise pour 2020, une réduction de 20% de la consommation européenne. Les aspirateurs robots ne sont toutefois pas concernés.

>> LIRE AUSSI - Rentrée scolaire : une facture en hausse de 2%.

1.600 watts, puis, 900 en 2017. À partir du 1er septembre, les fabricants ne pourront plus vendre aux distributeurs des aspirateurs d'une puissance de plus de 1600 watts. Les grandes surfaces écouleront leurs stocks puis, ne vendront que des aspirateurs répondant à la nouvelle norme. Ce n'est qu'une étape. En 2017, les aspirateurs de plus de 900 watts seront à leur tour interdits. 

Réduire de 20% la consommation énergétique. D'ici 2020, la Commission européenne souhaite réduire la consommation énergétique de 20%. "Tous les stades de la chaîne énergétique" sont dans son viseur, de la production à la consommation finale en passant par la distribution. 

"C'est une transformation en profondeur des systèmes électriques", explique Patrice Geoffron, directeur de recherche en économie d'énergie à l'université Paris-Dauphine. "L'objectif, c'est de consommer plus efficace en agissant sur les objets du quotidien. On a eu la même chose avec les automobiles. Celles fabriquées après le milieu des années 2000 consomment moins d'énergie et rejettent moins de CO2". Après l'aspirateur, la Commission européenne compte s'occuper des appareils de climatisation et des appareils de chauffage individuels.

Un "étiquetage énergie". La nouveauté européenne, c'est aussi un étiquetage qui va permettre au consommateur de mieux faire son choix. Déjà habitué à celui des machines à laver, des frigos ou des voitures, l'acheteur pourra, grâce à trois sortes d'étiquettes, connaître l'efficacité énergétique, le type de sol sur lequel l'appareil est le plus performant et le niveau sonore. 

aspirateur ménage 1280

© reuters

Le nombre de watts pas lié à l'efficacité. "Ce sont les fabricants qui réclamaient ces étiquettes énergies. Jusque là, des aspirateurs pouvaient atteindre les 2.400 watts, confondant ainsi le consommateur qui croit souvent que puissance et efficacité sont liées", explique à Europe 1 Patricia Michel, responsable marketing du Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipements ménagers (Gifam). Cette logique poussait "à une surenchère pour vendre toujours plus", explique-t-elle.

Contrairement à une croyance répandue, un aspirateur qui utilise un grand nombre de watts, n'est pas forcément efficace. "Un modèle de 1.200 watts, doté d’un bon rendement grâce à un moteur, des filtres, des joints et des accessoires optimisés, a une puissance utile supérieure à un appareil de 1.600 watts au rendement médiocre", explique 60 millions de consommateurs.

Pour un achat, l'institut conseille plutôt de regarder "l’aspiration, le débit d’air et la dépression (différence de pression entre l’extérieur et le tube)" qui "jouent un rôle déterminant". Le Gifam reconnaît qu'il va falloir faire de "la pédagogie". C'est pour cela qu'il a mis en ligne un guide destiné aux vendeursUn autre vise les consommateurs, il décrypte les étiquettes et indique les questions à se poser avant un achat. 

>> VIDÉO - Conseils pour l'électroménager écolo.

Un étiquetage qui a ses limitesLe fabriquant Dyson critique pourtant ce nouvel affichage. Il oublie selon lui l'impact environnemental des sacs et des filtres usagés. De plus, les tests d'efficacité de l'appareil se font quand le sac est vide. Or, un aspirateur aspire de moins en moins au fur et à mesure que son sac se remplit. "D'un point de vue technique, on ne peut pas faire les tests avec des sacs pleins. Mais il ne faut exagérer. Un aspirateur perd vraiment de son efficacité seulement quand le sac est plein à 90-95%", selon Patricia Michel du Gifam.

Des fabricants sur la sellette ? Actuellement, trois aspirateurs sur quatre proposés dans les magasins sont au-dessus des 1.600 watts. Les industriels de l'électroménager vont donc devoir s'adapter et ils ne sont pas sur un pied d'égalité. Le fabricant Hoover est quasiment prêt avec une gamme presque entièrement située sous la barre des 1.600 watts. Dyson s'est déjà adapté à 100%. 

Pour d'autres, même si l'annonce de ces nouvelles normes datent de l'année dernière, ça peut être plus dur. Selon le Gifam, il est probable que des modèles d'aspirateur, voir des fabricants disparaissent mais "c'est tant mieux, les fabricants vont devoir investir dans la recherche-développement et cela veut dire que des produits de meilleure qualité seront proposés aux consommateurs".

>> LIRE AUSSI - Bruxelles enquête sur les prix dans l'électronique.