Elle paye ses impôts avec 30 kilos de pièces jaunes

  • A
  • A
Elle paye ses impôts avec 30 kilos de pièces jaunes
@ MAXPPP
Partagez sur :

INSOLITE - Cette habitante de Haute-Savoie a effectué ce geste symbolique en signe de protestation.

30 kilos de pièces jaunes. Voilà ce qu'a récupéré mardi le Trésor public à Sallanches, en Haute-Savoie. Ce mode de règlement plutôt rare est l’œuvre d'une jeune saisonnière qui comptait, par ce geste, protester contre la pression fiscale.

"J'ai dû vendre ma voiture". Célibataire, sans enfants et actuellement au chômage, Audrey D., 28 ans, devait régler avant la mi-septembre 1.107 euros d'impôt sur le revenu pour un salaire moyen de 1.400 euros nets en 2013, a-t-elle expliqué. "Pour payer mes impôts en temps et en heure, j'ai dû vendre ma voiture", précise-t-elle.

>> LIRE AUSSI - Valls promet une baisse d'impôts pour 6 millions de ménages

207 euros en pièces jaunes. Ne disposant pas de chéquier et s'étant vu refuser une demande d'échelonnement, elle s'est d'abord présentée au centre de finances publiques pour payer en espèces en une seule fois, car, dit-elle "ça fait moins mal". Mais on lui a alors expliqué qu'elle ne pouvait pas payer plus de 300 euros par dépôt (depuis le 1er septembre, les paiements en liquide auprès des organismes publics dépassant les 300 euros sont interdits. Jusqu’à aujourd'hui, la limite était fixée à 3.000 euros). Après trois paiements successifs, Audrey a donc décidé "en signe de protestation" de payer le solde de 207 euros en pièces de 1, 2 et 5 centimes. "J'ai une bonne copine banquière qui m'a donné un coup de pouce", raconte-t-elle.

Ambiance "tendue" puis "bon enfant"

Elle casse un cochon rose sur le guichet. Venue avec des rouleaux de pièces et un cochon rose qu'elle a cassé sur le guichet, Audrey a d'abord reçu un accueil un peu froid. Puis l'ambiance s'est détendue, des fonctionnaires ont pris des photos, dit-elle. "C'était bon enfant. Le chef de service m'a dit: 'la prochaine fois, venez me voir directement'", explique la jeune femme.

>> LIRE AUSSI - Moins d’un ménage sur deux a payé l’impôt sur le revenu

"Pas contre le fait de payer des impôts". "Je ne suis pas contre le fait de payer des impôts. Ce que je ne trouve pas normal, c'est d'en payer autant. On n'est pas des tiroirs-caisses", ajoute-t-elle. Espérant faire "un buzz rigolo", Audrey a rédigé une lettre ouverte à François Hollande et au ministre des Finances Michel Sapin. "Je proteste contre les hausses des taxes, des impôts (...) contre cette administration qui nous prend pour des cons, et tout simplement parce que je suis Française et que j'aime râler!" écrit-elle.