Une toile disparue retrouvée grâce à Stuart Little

  • A
  • A
Une toile disparue retrouvée grâce à Stuart Little
Partagez sur :

SURPRISE - Un historien de l'art a repéré par hasard le tableau qui servait de décor au film. 

Le tableau, la Dame endormie au vase noir, aurait pu rester dans l'ombre pendant encore des années, si le hasard n'en avait pas voulu autrement. Un jour que Gergely Barki, un historien de l'art qui travaille au Musée national de Hongrie, regardait Stuart Little avec sa fille de trois ans, le professionnel a reconnu la peinture, disparue depuis 94 ans.



Stuart Little - Bande annonce FRpar _Caprice_

Un tableau de maître introuvable. La Dame endormie au vase noir, est signée Robert Bereny (1888-1953), maître de l'avant-garde hongroise de l'Entre-deux-guerres. Les experts n'espéraient plus mettre la main sur ce tableau introuvable depuis 1920. Et pourtant...

Retrouvé grâce à Stuart Little. Seul un expert aurait pu reconnaître le tableau dans le film. C'est en regardant Stuart Little, premier volet des aventures d'une petite souris qui parle, adoptée par une famille américaine, que Gergely Barki a remarqué la Dame endormie au vase noir. On aperçoit en effet la toile comme élément de décor, accrochée au mur, dans quelques scènes. "Je n'en ai pas cru mes yeux quand j'ai vu le chef-d'œuvre de Bereny, que tout le monde croyait perdu, accroché au mur à côté de Hugh Laurie !" a confié l'expert de 43 ans. Gergely Barki se souvenait du tableau pour l’avoir vu sur une photo publiée en noir et blanc dans un catalogue de 1928.

Acheté "pour une bouchée de pain."  M. Barki échange alors quelques mails fiévreux avec Columbia et Sony Pictures, pour tenter de comprendre comment ce tableau de maître a pu se retrouver dans  Stuart Little. C'est une ancienne scénographe qui va lui apporter l'explication : c'est elle qui a acquis le tableau, chez un antiquaire californien, "pour une bouchée de pain, parce que son style d'avant-garde lui semblait bien convenir au salon de Stuart Little". Après le tournage, celle-ci avait d'ailleurs racheté le tableau aux studios, à titre privé. Une heureuse intuition, puisque la toile exceptionnelle sera mise à prix environ 110.000 euros, aux enchères, le 13 décembre, à Budapest.

Quant à savoir comment la toile s'est retrouvée aux Etats-Unis, l'historien ne peut faire, pour l'heure, que des suppositions. Elle a pu être achetée avant la Seconde Guerre mondiale par un collectionneur juif parti s’installer aux États-Unis pour fuir la menace nazie, a-t-il expliqué.