Avec "The Voices", Marjane Satrapi relève le défi hollywoodien

  • A
  • A
Avec "The Voices", Marjane Satrapi relève le défi hollywoodien
Partagez sur :

CINÉ - La réalisatrice franco-iranienne change radicalement d'univers, huit ans après Persépolis.  

Marjane Satrapi s'est fait connaître avec Persépolis il y a huit ans. Mais voilà qu'Hollywood a pensé à elle pour réaliser, cette fois, un film d'horreur. La réalisatrice franco-iranienne s'est donc attaquée à la réalisation de The Voices, sur les écrans mercredi. L'histoire ? Jerry, le héros du film incarné par Ryan Reynolds, est un schizophrène qui parle à ses animaux de compagnie. Ses voix finissent par le pousser à devenir un vrai serial killer. Mais réaliser un film pour Hollywood implique de se plier à une nouvelle méthode. Marjane Satrapi l'a raconté à Europe 1.

Une approche scientifique du cinéma. La 'méthode Hollywood' implique de suivre, dans la réalisation d'un film, une charte très précise. Les Américains ont "une approche presque scientifique du cinéma", raconte Marjane Satrapi. "C'est trois actes, comme une vraie pièce de théâtre. Avant la minute 25, il faut que la première action arrive, puis avant la minute 42 etc. Ça vous donne une très bonne base." Pour The Voices, la réalisatrice a donc dû s'habituer à se plier à cette nouvelle recette mais aussi à justifier ses choix à chaque étape.

Marjane Satrpi tenait aussi "à tourner avec de vrais animaux", a-t-elle confié à   Allociné



"C'est très ennuyeux de toujours justifier chacun de ses choix", confie la réalisatrice qui y voit pourtant un avantage : "mais dans cette justification, vous vous rendez-compte que la première chose que vous avez pensé n'était peut-être pas la bonne." Et Marjane Satrapi de citer Godard : "Un mauvais film américain est toujours meilleur qu'un mauvais film français."

Marjane Satrapi prend la pose : 

Marjane Satrapi

© AFP


Une fois les deux mois de tournage achevés, "tout se joue au moment du montage", précise Marjane Satrapi, qui s'est montrée coriace. "C'est qui va avoir l'autre à l'usure, et sérieusement, à ce jeu, personne au monde ne me bat. Personne !"

L'expérience, semble-t-il, lui a plu puisque Marjane Satrapi travaille déjà à deux nouvelles adaptations de scénarios, là encore, commandés. Peut-on espérer une éventuelle nouvelle bande-dessinée ? De ce côté-là en ravanche, la page est définitivement tournée selon l'intéressée. 

La bande annonce du film "The voices" de Marjane Satrapi : 



>> A LIRE AUSSI - Tunisie : vent de haine contre Persépolis