Seconde vie en 3D pour les blockbusters

  • A
  • A
Seconde vie en 3D pour les blockbusters
Partagez sur :

Titanic et Star Wars sortiront en 3D en 2012, même si la technologie a du mal à suivre.

La 3D, une seconde vie pour les films cultes ? Deux gros projets ont été annoncés à Hollywood la semaine dernière : la sortie, en 2012, d’une version remasterisée en 3D de Titanic, de James Cameron, et de Star Wars, la saga de George Lucas.

Titanic en 3D pour les 100 ans du naufrage

Le premier réalisateur a déjà montré, avec Avatar, son intérêt pour cette nouvelle technologie. La version 3D de Titanic devrait sortir en avril 2012, ce qui correspond, comme par hasard, au centième anniversaire du naufrage du navire. Quelques extraits du film ont déjà été testés, mais aucune société n’a encore été choisie. Neuf laboratoires spécialisés seraient dans la course, pour obtenir ce projet évalué à 15 millions de dollars. Un budget plus que raisonnable pour le deuxième film le plus rentable de l’histoire du cinéma, qui a rapporté 1,8 milliard de dollars à ses producteurs.

Regardez la bande-annonce de Titanic, en 1998 :

Star Wars à la pointe des effets spéciaux

Du côté de George Lucas, il évoquait déjà ce projet en 2004. Il voulait néanmoins attendre que la technologie soit plus affûtée, et surtout que les salles de cinéma soient mieux équipées. Industrial Light and Magic, sa société d'effets spéciaux, devrait s’occuper du projet. Le premier épisode, La Menace Fantôme, arriverait en 2012. Les cinq autres épisodes devraient suivre, à raison d’un par an.

Une technologie balbutiante

Cette nouvelle tendance n’est pourtant pas saluée par tout le monde. Les professionnels du cinéma pointent en effet la technologie qui n’est pas encore tout à fait au point. Et qui n’a surtout pas grand chose à voir avec les films récents tournés spécifiquement en 3D, comme Resident Evil 4, avec un matériel et une technologie adaptée.

Convertir en 3D un film tourné en 2D prend du temps. Il faut en scanner une par une toutes les images, puis les retravailler et les dédoubler par ordinateur. La Warner s’est ainsi fait taper sur les doigts par les téléspectateurs, en convertissant à la va-vite son film Le Choc des Titans.

Michael Bay, le réalisateur des Transformers, a aussi fait part de son scepticisme à la presse américaine. "Je ne suis pas emballé pour le moment par ce procédé de conversion", explique-t-il. "Pour l’instant, cela ressemble à de la fausse 3D, avec des couches beaucoup trop visibles". En mars dernier, il avait d’ailleurs refusé de convertir ses Transformers en 3D, malgré la pression des producteurs qui voient d’un bon œil les chiffres au box-office grimper de 8% avec cette technologie.

Les spectateurs sceptiques

Du côté des spectateurs, là encore, la tendance est à la méfiance. Surtout que Georges Lucas a déjà ressorti en salle ses films remasterisés en 1997. "Si au moins on se disait que l’argent gagné allait servir à produire une 3ème trilogie de qualité !", s’insurge un internaute. "Revoir ces films en 3D ça peut être jouissif", tempère un fan de la saga. "Mais la profondeur de l'image ne remplacera pas le manque de profondeur d'un scénario original".

Regardez la bande-annonce du 6e épisode de Star Wars, Le Retour du Jedi, en 1983 :

"Nous voulons le faire bien"

Les producteurs de Titanic et Star Wars assurent pourtant vouloir faire les choses correctement. "C’est un procédé qui demande beaucoup de temps, et nous voulons le faire bien.", assure John Landau, le producteur du Titanic.

"Peu de films se prêtent aussi parfaitement à la 3D que Star Wars", affirme pour sa part la société de George Lucas. "Pour que ce soit réussi, il faut un vrai regard artistique et une grande attention au détail. Pour Star Wars, nous prendrons notre temps pour appliquer tout notre savoir technique et esthétique". Même si Michael Bay tient à tempérer leur enthousiasme. "De toute façon, le procédé de conversion sera toujours inférieur à un tournage en vraie 3D".