Samba : Omar Sy a travaillé la démarche et l'accent

  • A
  • A
Samba : Omar Sy a travaillé la démarche et l'accent
Partagez sur :

CINÉMA - L'acteur raconte comment il a travaillé pour jouer le rôle d'un réfugié sans-papier dans Samba. 

Si on l'avait découvert particulièrement charismatique et crevant l'écran dans Intouchables, Omar Sy a dû travailler une autre facette de son répertoire pour entrer dans la peau de Samba. L'acteur joue, dans le film du même nom, un sans-papier sénégalais qui vit de petits boulots en France depuis dix ans. A l'écran, on le découvre plus discret, plus touchant. Il faudra attendre le 15 octobre pour découvrir le film des réalisateurs d'Intouchables, mais Samba était présenté en avant-première mondiale dimanche soir au festival du film de Toronto.  Europe 1 en a profité pour demander à Omar Sy comment il s'est préparé pour son rôle.



Découvrez la bande-annonce de Sambapar Europe1fr

Un gros travail sur l'attitude. "On apprend tout simplement à comprendre la motivation des sans-papiers. Pourquoi ils sont là, mais surtout comment ils se sentent", raconte Omar Sy. "J'ai observé leur démarche dans la rue par exemple. Quand je marche dans la rue, je bombe le torse, j'ai la tête haute et puis je suis 'relax'. Eux ne le sont pas du tout. Les épaules rentrent, ils essayent de se cacher. Ils essayent de se faire le plus petit possible. Ce sont des détails qu'on ne peut pas imaginer avant d'avoir une discussion ou d'observer ça de très très près", confie l'acteur. Omar Sy n'a pas vécu avec des réfugiés pour faire ce film, mais il confie avoir eu "beaucoup de discussions avec certains réfugiés", il a vu "de nombreux reportages, des films et lu le livre" qui a servi de fondement au scénario : le roman de Delphine Coulin intitulé Samba pour la France, paru en 2011. "Ça m'a bien aidé", assure-t-il.

>>> A lire aussi : L'équipe d'Intouchables revient avec Samba

Et l'accent ? Dans le film, Omar Sy prend un accent africain assez prononcé. "La difficulté, c'est que l'accent, je m'en suis beaucoup servi auparavant. C'est un accent que j'aime beaucoup, j'ai beaucoup rigolé avec, mais c'était souvent pour des sketches", confie l'acteur. "Donc il était très prononcé, un peu exagéré, et là il fallait le redescendre, pour qu'il soit plus juste, crédible et surtout pour qu'on puisse tenir tout le film avec. Donc il y avait des phrases, des mots à reprendre pour que ça rende bien", explique-t-il encore, "mais c'était hyper intéressant comme travail. "

Samba, d'Olivier Nakache, Eric Toledano avec Omar Sy, Charlotte Gainsbourg et Tahar Rahim, sur les écrans le 15 octobre, avec Europe 1.