Les vacances du petit Nicolas : "on perd l'esprit du personnage originel"

  • A
  • A
Les vacances du petit Nicolas : "on perd l'esprit du personnage originel"
Partagez sur :

L'AVIS DE - Le film est divertissant, mais il n'a plus grand-chose à voir avec le petit Nicolas de Sempé et Goscinny. 

C'est l'été. A l’Hôtel Beau-Rivage, où le petit Nicolas s'est installé avec ses parents et mémé, il y a toujours les copains pas loin, mais aussi Isabelle, une petite fille qui le dévisage de ses grands yeux ronds. Les vacances du petit Nicolas, de Laurent Tirard avec Valérie Lemercier, Kad Merad, Dominique Lavanant et Mathéo Boisselier, est sorti mercredi sur les écrans. Une suite divertissante, mais qui s'éloigne de l'esprit du Petit Nicolas imaginé par René Goscinny et illustrée par le célèbre trait de Jean-Jacques Sempé, selon Mathieu Charrier, spécialiste cinéma à Europe 1.  



LES VACANCES DU PETIT NICOLAS - Teaser 2par wildbunch-distrib

Les amours de vacances. Au cœur de ce second volet, "les amours d'été", raconte Mathieu Charrier, spécialiste cinéma à Europe 1. Le petit Nicolas, secrètement amoureux de Marie-Edwige à l'école, lui écrit des lettres depuis l’Hôtel Beau-Rivage, où il passe ses vacances. Mais sur place, il va faire la connaissance d'une autre petite fille, Isabelle, qui le dévore des yeux…

Le petit Nicolas 930X620

Ecoutez Valérie Lemercier évoquer les amours de vacances :



Valérie Lemercier parle des amours de vacancespar Europe1fr

Un film "moins centré sur le petit Nicolas". Ce deuxième volet est "moins centré sur le petit Nicolas", explique Mathieu Charrier. On s'intéresse au moins autant à ses parents. A l'hôtel Beau-Rivage, ils sont confrontés à une "crise de couple". Le père, joué par Kad Merad, s'éprend d'une jeune Allemande. Quant à la mère, incarnée par Valérie Lemercier, une carrière de cinéma s'ouvre peut-être à elle : un producteur italien, qui l'a repérée sur la plage, lui fait les yeux doux.

Le petit Nicolas 930X620

On ne retrouve pas beaucoup le petit Nicolas.  Le film est divertissant, mais "on ne retrouve pas beaucoup le petit Nicolas tel qu'on le connaît", précise Mathieu Charrier. Certes, le héros du film comme celui qu'ont imaginé Sempé et Goscinny dans le livre devenu un classique, fait plein de bêtises avec ses copains. Mais l'intrigue se déroule loin de la cour d'école, délocalisée au bord de la mer.  "Et puis le petit Nicolas de Sempé est issu des classes populaires, note Mathieu Charrier. "Dans le film, on a plutôt affaire à une famille de la classe moyenne. Au fonds, on n'y va pas pour voir le Petit Nicolas. Ce sont plutôt les vacances d'un petit garçon."