Les Ch’tis sauce napolitaine, ça marche

  • A
  • A
Les Ch’tis sauce napolitaine, ça marche
@ DR
Partagez sur :

Le remake italien de Bienvenue chez les Ch’tis réalise un carton dans les cinémas transalpins.

Prenez le scénario de Bienvenue chez les Ch’tis, remplacez le maroilles par une pizza napolitaine, et vous obtiendrez un nouveau succès. C’est en tout cas ce qu'a réussi avec brio Luca Miniero, réalisateur de Bienvenuti al Sud ("Bienvenue dans le sud"), remake italien de Bienvenue chez les Ch’tis.

Le film, avec Alessandro Siani dans le rôle tenu par Dany Boon, et Claudio Bisio dans celui de Kad Merad, a réuni en un week-end deux fois plus de spectateurs que la superproduction américaine Inception en deux semaines. Le long-métrage est donc parti pour réaliser un record chez nos voisins transalpins.

Une mutation…vers le sud

Sorti vendredi dernier, le film est transposé de l’histoire, imaginée par Dany Boon, de ce directeur d’un bureau de poste de Salon-de-Provence, dans le sud de la France, muté à Bergues, dans le Nord. Sauf que cette fois, le fonctionnaire italien, incarné par Claudio Bisio, fait le voyage inverse : il est transféré de force de Brianza, au nord du pays, vers Castellabata, en Campanie, à l'extrême sud.

On retrouve tous les ingrédients du film original : le directeur qui fait semblant d’être handicapé, la tournée du facteur, qui se fait cette fois en scooter et non à vélo - Italie oblige -, mais aussi le côté attachant des habitants qu’il rencontre.

Regardez la bande annonce de Bienvenuti al sud :

Les gens du sud poussent même le fonctionnaire un peu trop policé à boire un verre, comme dans la version française. Sauf que cette fois, ça n’est pas de la bière, mais plutôt un alcool de citron.

Regardez :

Ce succès est largement supérieur à celui de Bienvenue chez les Ch’tis, le film original, lorsqu'il était sorti en Italie. Giu al Nord avait alors eu du mal à trouver son public, car les Italiens n’y retrouvaient pas leurs références régionales. L producteur avait immédiatement pensé à l’adapter lorsqu’il l’a vu, en 2007. "Quand j'ai vu Bienvenue chez les Ch'tis en France, j'ai pensé: ce n'est pas un film français, c'est le remake d'un film italien, car il racontait les préjugés culturels qui existent dans notre pays", se souvient-il.

Bientôt un remake signé Will Smith

Avec 20,4 millions de spectateurs, Bienvenue chez les Ch’tis est le plus grand succès de l’histoire du cinéma français. Il a également attiré un large public à l’étranger, dont 800.000 spectateurs en Suisse, 1,1 million en Belgique, et 2,3 millions en Allemagne.

Après l’Italie, le concept de Bienvenue chez les Ch’tis devrait poser ses valises aux Etats-Unis. C’est la société de l’acteur Will Smith qui a acheté les droits auprès de Pathé international. Son idée ? Raconter l’histoire d'un personnage travaillant dans une multinationale et qui souhaite se faire muter à Hawaï. Malheureusement, il se retrouve muté à la campagne, près de la frontière canadienne.