Le garçon et le monde : le film d'animation brésilien qui a tout raflé

  • A
  • A
Le garçon et le monde : le film d'animation brésilien qui a tout raflé
Partagez sur :

DESSIN ANIME - Le réalisateur brésilien de ce film d'animation touchant pose des yeux d'enfant sur un monde inquiétant. 

Plus rien avoir avec le trait "Pixar", ou avec la 3D de Dragon 2. Avec ses dessins d'enfants colorés, Le garçon et le monde, sur les écrans mercredi, apparait comme un petit bijou "fait main". Le film d'animation, second long-métrage du Brésilien Alê Abreu, raconte la quête d'un petit garçon hanté par la disparition de son père. Sur les traces de son paternel, il va découvrir le monde, dans ce qu'il a de plus sombre, à travers ses yeux d'enfants. Le film a d'ores et déjà remporté le Grand prix du festival d'Annecy, en juin dernier, ainsi que le prix du public.

Une petite tête ronde comme une balle de ping-pong. Le trait est aussi naïf que l'histoire est sérieuse. Le garçon et le monde aborde les thèmes de l'industrialisation sauvage, de la déforestation galopante, de la pauvreté, ou encore des effets pervers du capitalisme. Mais le héros, en pull rayé, promène partout sa tête en forme de balle de ping-pong avec deux traits pour les yeux. Le petit garçon parcourt le Brésil moderne, sur fond de rap ou de musique du monde. "Je pense que n'importe qui, quel que soit son âge ou son origine, peut s'identifier à lui car tout le monde s'est déjà senti perdu ou émerveillé", a déclaré le réalisateur avec simplicité. C'est à lui que l'on doit les décors et les animations de ce film poétique, à la production artisanale. Alê Abreu est aussi l'auteur de Cosmic Boy, un autre film d'animation, qui n'est jamais sorti en France.

Découvrez un extrait de Cosmic Boy :





Cosmic Boy / Garoto Cósmico from Marcio TM on Vimeo.