Le Discours, roi absolu des Oscars

  • A
  • A
Le Discours, roi absolu des Oscars
Le Discours d'un roi remporte quatre statuettes. Colin Firth et Natalie Portman sont meilleur acteur et actrice.@ Capture d'écran CANAL +
Partagez sur :

Le film remporte quatre Oscars. Natalie Portman est, elle, sacrée meilleure actrice pour Black Swan.

Le favori l’a emporté. Le Discours d’un roi, de Tom Hooper, a régné sur la 83e cérémonie des Oscars, qui s’est déroulée dans la nuit de dimanche à lundi à Los Angeles. Le long-métrage britannique remporte quatre statuettes, à égalité avec son principal concurrent The Social Network, mais aussi avec Inception. Mais il s’empare des Oscars les plus prestigieux, dont celui de meilleur film, remis par Steven Spielberg et de meilleur acteur pour Colin Firth.

Un succès attendu, obtenu lors d’une soirée un peu poussive et sans surprise, que les présentateurs Anne Hathaway et James Franco ont tenté de ponctuer de quelques blagues. A noter la belle interprétation de Smile, de Charlie Chaplin, par Céline Dion lors de l‘hommage aux personnalités décédées du monde du cinéma. Sa première prestation scénique depuis la naissance de ses jumeaux, il y a quatre mois.

Un film royal

Le Discours d’un roi, qui raconte la vraie vie de George VI, roi d’Angleterre luttant contre son bégaiement, a aussi obtenu les prix de meilleur réalisateur et meilleur scénario. En recevant son prix de meilleur acteur, Colin Firth a déjà nommé aux Oscars pour A Single Man, a déclaré : "c'est le plus grand honneur qui m'ait jamais été attribué".

"Le sommet de ma carrière" :

Les Britanniques sont largement récompensés lors de cette grand-messe du cinéma mondial, puisque l’acteur britannique Christian Bale a obtenu l’Oscar du meilleur second rôle pour The Fighter. Un film qui a aussi vu Melissa Leo récompensée de l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, remis par le grand Kirk Douglas, âgé de 94 ans.

La success-story Facebook aussi au cinéma

L’outsider de la soirée, The Social Network, fait bonne figure. Le film de David Fincher, qui raconte la fulgurante réussite de Facebook et de son créateur Mark Zuckerberg, remporte notamment les prix de meilleure adaptation et de meilleur montage.

Natalie Portman, un "cygne" en or

L’actrice Natalie Portman, 29 ans, remporte son premier Oscar, pour son rôle de danseuse schizophrène dans Black Swan. Un rôle qui lui avait déjà permis d’obtenir un Golden Globe il y a quelques semaines seulement.

"Merci aux réalisateurs qui m'ont choisie" :

La jeune femme, enceinte, est montée sur scène vêtue d’une robe drapée couleur prune. Laissant couler quelques larmes, elle a notamment remercié Luc Besson, qui lui a donné "sa chance", à 11 ans, dans le film Léon.

Une belle soirée pour Inception

Inception, de Christopher Nolan avec Marion Cotillard et Leonardo di Caprio, est un des grands succès populaires de l’année 2010, avec notamment 5 millions d’entrées en France. Il remporte tout de même quatre prix techniques, dont meilleurs effets spéciaux.

De son côté, Tim Burton est récompensé deux fois pour son Alice aux pays des merveilles, distingué pour ses costumes et ses décors.

Déceptions françaises

Au chapitre des déceptions, les frères Coen, avec leur film True Grit, actuellement à l’affiche en France, sont servis. Nommé dix fois, le film n’est pas du tout récompensé.

Côté français, la plus grosse déception est pour Alexandre Desplat. Césarisé vendredi pour sa musique dans Ghost Writer, de Roman Polanski, il n’est pas récompensé aux Oscars pour Le Discours d’un roi.

De son côté, Sylvain Chomet n’obtient pas la statuette du meilleur film d‘animation avec L’Illusionniste. L’académie des Oscars lui a préféré Toy Story 3, des studios Pixar.

Enfin, Hors-la-loi, film franco-algérien de Rachid Bouchareb, qui concourait pour l’Algérie, n’a pas été récompensé. C’est le film danois Revenge qui remporte la statuette du meilleur film étranger.