La tragédie de Tibéhirine au cinéma

  • A
  • A
La tragédie de Tibéhirine au cinéma
@ MARS DISTRIBUTION
Partagez sur :

A noter cette semaine, la sortie de Des Hommes et des Dieux, Grand Prix du jury à Cannes.

Des Hommes et des Dieux, de Xavier Beauvois, avec Lambert Wilson et Michael Lonsdale

Mars 1996. Alors que les tueries se multiplient dans la région de Médéa, à 90 km au sud d’Alger, les moines français de Tibéhirine souhaitent poursuivre leur mission, sans protection armée. Ils ont notamment à cœur de porter une assistance médicale à leurs frères musulmans. Enlevés de nuit par des combattants armés, leurs têtes sont retrouvées le 30 mai au bord d’une route de montagne. Un seul moine a réchappé au drame, que le GIA de Djamal Zitouni a revendiqué. Le long-métrage, Grand prix du jury du festival de Cannes, plonge le spectateur dans le quotidien de ces hommes.

Regardez la bande-annonce :

Benda Bilili, documentaire de Renaud Barret et Florent de la Tuylaye
Présenté à Cannes en mai dernier, ce film suit l’épopée d’un groupe de musiciens qui répètent au zoo de Kinshasa, et deviennent la coqueluche des festivals internationaux. Sept des cinq membres du groupe sont atteints par la polyo, et handicapés. Très bien accueilli par la critique, ce documentaire débute en 2003, au moment de la création du groupe, qui depuis a sorti un album en Europe.

Regardez la bande-annonce :

Twelve, de Joel Schumacher, avec Chace Crawford et Emma Roberts

White Mike, jeune dealer, vient de quitter son école privée de l’Upper East Side, à New York. Un soir, son cousin Charlie est assassiné.

Regardez la bande-annonce :

Le Dernier été de la Boyita, de Julia Solomonoff, avec Guadalupe Alonso et Nicolas Treisse

Jorgelina, petite fille dont les parents sont en plein divorce, passe l’été avec son père médecin de campagne en Argentine. Une amitié forte naît entre elle et Mario, le fils des paysans du coin.

Regardez la bande-annonce :

Une Chinoise, de Guo Xialou, avec Huang Lu et Wei Yibo

Mei, jeune Chinoise, quitte la campagne pour rejoindre la ville de Chongking. Elle va d’échec en échec, et finit par perdre l’homme qu’elle aime. Le film décrit le désarroi de la jeunesse chinoise, happée par le consumérisme.

Regardez la bande-annonce :