Festival de Cannes : les incontournables

  • A
  • A
Festival de Cannes : les incontournables
Steven Spielberg est le président du 66e festival de Cannes.@ Reuters
Partagez sur :

PRESENTATION - Audrey Tautou, Steven Spielberg et Leonardo Di Caprio seront les grandes figures du festival.

L'INFO. C'est parti pour onze jours de paillettes sur la Croisette ! Le 66e festival de Cannes démarre mercredi et se termine le 25 mai avec la désignation de la récompense suprême, la Palme d'or. A quelques heures de la montée des marches, Europe1.fr vous dit ce qu'il ne faut pas manquer de cette avalanche de glamour, de paillettes et de cinéma.    

tautou 930

© Reuters

Tautou, la chef d'orchestre. C'est la maîtresse des cérémonies d'ouverture et de clôture du 66e festival de Cannes. Une responsabilité mais aussi un honneur pour l'une des plus actrices françaises les plus connues à l'étranger. "J'ai vraiment envie de réussir à profiter, à savourer malgré la peur. Mais en même temps, il faut dépasser ses peurs sinon ce n'est pas amusant", a-t-elle affirmé au micro d'Europe 1.  "J'ai déjà écrit mon texte. Je vais essayer de faire quelque chose d'assez court parce que je crois que c'est Steven Spielberg, ce jury formidable, Leonardo di Caprio, tous ces talents, que le public a envie de voir. Je n'ai pas envie de miner tout le monde donc j'espère que ce sera léger et sympathique", a-t-elle confié à quelques heures de l'ouverture.

Le fait d'avoir été choisie comme maîtresse de cérémonie est "une forme de reconnaissance". "Ça fait malgré tout écho à ce que j'ai vécu l'année dernière en clôture du festival de Cannes quand on est venu sans Claude Miller (mort le 4 avril 2012, ndlr) présenter Thérèse Desqueyroux. Et quoiqu'il arrive ce n'est pas grave. Je me dis, 'on verra bien. Ça va aller'", assure-t-elle avec une pointe de trac. Mercredi soir, elle portera une robe spécialement créée par Yiqing Yin, jeune styliste française d'origine chinoise de 27 ans. 

leo di cpario 930

© Reuters

Leo la star avec son Gatsby. Sans nul doute, il sera la personnalité autour de laquelle tous les flashs des photographes vont crépiter mercredi. Leonardo Di Caprio sera présent sur la Croisette mercredi. L'acteur américain est à l'affiche de Gatsby le Magnifique, de Baz Luhrmann, le film hors-compétition en ouverture du 66e festival de Cannes. Cette semaine, il est prévu que la star de Titanic loge sous les pins de l'Hôtel du Cap-Eden-Roc, mythique établissement à la pointe sud du cap d'Antibes. Le même hôtel où Francis Scott Fitzgerald, l'auteur de Gatsby le Magnifique, se baignait dans les années 20.

Soucieuse de ne pas exclure les Cannois de la fête, la ville, qui a obtenu l'accord de Warner Bros pour utiliser le décor du film conviera, jeudi soir, 800 habitants à une soirée dansante sous un chapiteau éphémère abritant un cabaret des années folles.

Spielberg, le patron. Il n'a plus présidé de jury pour un festival depuis 25 ans. Mais Steven Spielberg pourra faire parler toute son expérience de vétéran d'Hollywood. Mardi, il a tranquillement traversé le hall de l'hôtel Majestic, au plus près des marches, en tenue décontractée et coiffé d'une casquette. Son yacht "Seven Seas" était visible sur les radars, mouillant à l'est de Cannes. Cette présidence "c'est quelque chose de complètement nouveau pour moi mais ce serait un honneur égal si j'étais juste membre du jury et non pas président", tempère Steven Spielberg au micro d'Europe 1.


Le légendaire cinéaste, dont le baptême cannois remonte à 1982 pour la première de E.T - L'extra-terrestre, a hâte de démarrer. "On me l'avait déjà proposé dans le passé mais à chaque fois, j'étais en plein tournage. Ce n'était pas possible, je ne pouvais pas être à deux endroits en même temps", déplore-t-il. Cette présidence, ce serait un travail sérieux ou un plaisir de cinéphile ? "Ça sera plutôt sympa. D'abord j'adore regarder les films. Il se trouve que je les vois plusieurs mois après en salles. J'adore voir les films qui sortent chaque année à Cannes et avoir la possibilité de les voir avec le public, je trouve ça formidable", assure-t-il avec enthousiasme sur Europe 1. A 66 ans, Steven Spielberg est le troisième Américain à présider le jury de Cannes en quatre ans, après Tim Burton et Robert De Niro.

>>> A lire : TROMBI : Le jury du festival de Cannes

cotillard phoenix 930

© © Wild Bunch Distribution

Les films à suivre. Les frères Coen, déjà palmés en 1991 avec Barton Fink, reviennent avec Inside Llewyn Davis, qui raconte la vie d'un chanteur folk dans le Greenwich Village new-yorkais des années 60. L'Américain Soderbergh, Oscar du meilleur réalisateur en 2001 pour Traffic et Palme d'Or en 1989 avec son premier film Sexe, mensonges et vidéo, présentera Behind the candelabra avec Michael Douglas et Matt Damon, métamorphosés dans un biopic sur la vie du chanteur flamboyant Liberace et de son jeune amant. La Française, Marion Cotillard est à l'affiche du prochain film de James Gray, en compagnie de Joaquin Phoenix.

Déjà venus et nouveaux venus se croiseront donc comme l'Italien Paolo Sorrentino (La Grande Beauté) et le Danois Nicolas Winding Refn (pour le très attendu Only God Forgives, après Drive). L'Iranien Asghar Farhadi, oscarisé pour Une séparation, viendra pour Le Passé, qui réunit deux acteurs français, Bérénice Béjo et Tahar Rahim, dans l'histoire d'un Iranien empêtré dans son divorce.

Cette année, la France est bien représentée. Ozon, Kechiche, Desplechin et Polanski notamment sont en lice pour la Palme d'or.

>>> A lire : EN VIDEOS : Les films en compétition

delon 930

© Reuters

Delon, l'éternel. Après Jean-Paul Belmondo en 2011, le Festival de Cannes va rendre un hommage à l'acteur Alain Delon, le 25 mai veille du palmarès de la 66e édition, avec la projection de Plein Soleil, le film de René Clément, dans une version restaurée inédite. Après quelques années de "brouille", Alain Delon était revenu sur la Croisette en 2010 avec Claudia Cardinale pour la projection du Guépard de Visconti.

Vidya Balan 930

© Reuters

Bollywood, ce petit nouveau. Après le Brésil et l'Egypte, c'est l'Inde qui est à l'honneur cette année. Pour fêter le centenaire de Bollywood, le festival de Cannes a décidé de projeter le film Bombay Talkies, une série de quatre courts métrages, et Bollywood, The Greatest Love Story Ever Told (Bollywood, la plus belle histoire d'amour jamais contée), un long métrage montré hors compétition. L'une de ses plus grandes égéries est également présente dans le très sélect jury du festival : Vidya Balan.

>>> A lire : PORTRAIT : Cette Française star à Bollywood