Festival de Cannes : ces cinq films sont les plus attendus

  • A
  • A
Festival de Cannes : ces cinq films sont les plus attendus
Le Palais des festivals, à Cannes.
Partagez sur :

CINÉMA - Mike Leigh, Godard, les frères Dardenne, Hazanavicius : la programmation de cette 67e édition, qui débute ce soir, annonce une compétition très ouverte.

Le 67e festival de Cannes s'ouvre mercredi soir avec la projection en avant-première mondiale de Grace de Monaco, le biopic d'Olivier Dahan sur Grace Kelly, incarnée par Nicole Kidman. Si ce film est présenté hors compétition, d'autres réalisateurs vont s'affronter pour la Palme d'or, qui sera décernée le dimanche 25 mai. Voici notre top 5 des projections les plus attendues sur la Croisette.

Saint-Laurent, de Bertrand Bonello

Premier film français présenté en compétition, ce Saint-Laurent suit de quelques mois le biopic Yves Saint-Laurent de Jalil Lespert. Ce n'est plus Pierre Niney qui incarne le grand couturier, mais Gaspard Ulliel (photo). Ce film, plus "trash" que son prédécesseur, n'a, lui, pas reçu le soutien de Pierre Bergé.

Gaspard Ulliel 930x620

Mr. Turner, de Mike Leigh

Mike Leigh, déjà vainqueur de la Palme d'or en 1996 pour Secrets et mensonges, présente un biopic du peintre britannique pré-impressionniste du 19e siècle J.M.W Turner, incarné par Timothy Spall. Avec la thèse que les grands génies peuvent accoucher de chefs-d'œuvre, tout en étant dans la vie des êtres tourmentés, et pas forcément aimables…

Deux jours, une nuit, des frères Dardenne

Deux jours, une nuit… et peut-être une troisième Palme d'or pour les frères Dardenne, après Rosetta en 1999 et L'enfant en 2005 ? Marion Cotillard y explore un nouveau registre puisqu'elle incarne Sandra, une employée qui a un week-end pour convaincre ses collègues de renoncer à des primes pour qu'elle puisse garder son travail.

Adieu au langage, de Jean-Luc Godard

Adieu au langage, mais pas encore au cinéma pour Godard, 83 ans au compteur. Un film en 3D, une bande-annonce mystérieuse, un synopsis déroutant : difficile de se faire une idée sur sa nouvelle œuvre. Réponse à Cannes et en salles mercredi prochain.

The Search, de Michel Hazanavicius

Après le triomphe de The Artist, pour lequel Jean Dujardin avait obtenu le prix d'interprétation masculine en 2011, Michel Hazanavicius fait son retour sur la Croisette avec ce film, dans lequel son épouse Bérénice Bejo (photo) interprète une infirmière prise dans le conflit entre la Russie et la Tchétchénie, en 1999.

Bérénice Béjo, Cannes 2013 930x620
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

CASTING - Ces stars qui brilleront sur la Croisette

SELECTION OFFICIELLE - La liste des films en compétition

LES ARBITRES - Festival de Cannes : le jury dévoilé

TAPIS ROUGE - Jane Campion présidera le Festival de Cannes

POLEMIQUE - Grace de Monaco : la famille princière boycottera le festival de Cannes