Dujardin goes to Hollywood ?

  • A
  • A
Dujardin goes to Hollywood ?
"Qu'est-ce que Hollywood va faire de moi ?", a déclaré Jean Dujardin après son Oscar.@ Warner Bros
Partagez sur :

Son Oscar lui ouvre des portes mais les obstacles à une carrière aux Etats-Unis sont nombreux.

Jean Dujardin, futur star hollywoodienne ? Impossible de ne pas y penser en voyant l'acteur si à l'aise sur la scène des Oscars. En recevant son trophée des mains de Nathalie Portman devant tout le gratin du cinéma américain, de Martin Martin Scorsese à George Clooney, le Frenchie avait déjà l'air de faire partie de la "famille".

"Je ne serai jamais un acteur américain, faut pas rêver"

Hollywood, l'air de rien, The Artist y pense lui aussi… mais sans vraiment oser y croire. "Bien sûr, je fantasme sur un projet de film américain, où il serait question d'un aventurier du XIXe siècle débarquant en Amérique, sur la côte Ouest", a confié l'acteur au Figaro avant de lâcher "la question est plutôt : 'qu'est-ce que Hollywood va faire de moi ?'" "Je ne serai jamais un acteur américain. Faut pas rêver", a encore devisé l'acteur tout en envisageant des "projets".

 Modeste Jean Dujardin ? Réaliste plutôt. Car de l'avis de tous les experts, son Oscar ne lui assure pas un boulevard à Hollywood. "Contrairement à ce que tout le monde pense, Hollywood n'est pas un Eldorado pour les acteurs français" a estimé la journaliste du Figaro Lena Lutaud sur Europe1. "D'abord, ils n'obtiennent que des seconds rôles, ensuite ils sont moins bien payés qu'en France", pointe-t-elle.

Le précédent Marion Cotillard

"Son Oscar va bien sûr lui donner un accès plus facile au cinéma américain, mais il s'agit d'un effet immédiat et pas forcément durable", analyse de son côté le critique et historien de cinéma Jean-Michel Frodon.

Bien sûr, il y a le précédent Marion Cotillard. Oscar 2008 pour La Môme, la jeune femme avait ensuite enchaîné les films avec les plus grands - Woody Allen notamment - "mais elle le voulait vraiment, elle s'est même installée là-bas", souligne Fabrice Leclerc, rédacteur en chef de Studio Ciné Live.

"Une carrière à la Depardieu ou à la Jean Reno" ?

"Aujourd'hui Dujardin a certes accédé au statut de star, il est celui qui a juré sur la scène des Oscars et dansé avec un chien, mais le public américain ne le connaît pas encore beaucoup", nuance encore Fabrice Leclerc qui prédit plutôt à Jean Dujardin "une carrière à la Depardieu ou à la Jean Reno" : française… avec quelques apparitions américaines.

Sa maîtrise approximative de l'anglais, qui lui a valu une réflexion amusée du chef de l'Etat, est un handicap. Mais l'obstacle n'est pas insurmontable veut croire Antoine de Clermont-Tonnerre, président d'Unifrance : "ça s'apprend" relativise-t-il. Et d'insister : "c'est un bon comédien et il a ce charme auquel sont sensibles les Américains. Il va avoir des propositions, c'est sûr. Mais il ne faut pas qu'il se retrouve cantonné dans des emplois peu intéressants."

Hollywood, "pas une obsession chez lui"

Ce qui déterminera l'avenir de Jean Dujardin à Hollywood ? "Son envie", s'accordent à dire tous les spécialistes. Là-bas, "il faut jouer le jeu à fond et surtout à plein temps", insiste Jean-Michel Frodon. Jean Dujardin est-il prêt à ces sacrifices ? Une déclaration de son frère Marc au Figaro laisse peu de place au doute : "les rôles dans les films américains arriveront ou pas et ça n'est pas une obsession chez lui".