Dennis Hopper est mort

  • A
  • A
Dennis Hopper est mort
@ REUTERS
Partagez sur :

L'acteur et réalisateur américain, âgé de 74 ans, était atteint d’un cancer de la prostate.

L'acteur et réalisateur américain Dennis Hopper, qui avait notamment tourné Easy Rider, a succombé à un cancer de la prostate à 74 ans à son domicile de Venice en Californie, ont rapporté des médias américains samedi.

Selon le site internet TMZ.com, spécialisé dans l'actualité des stars, Dennis Hopper était entouré de sa famille au moment de son décès. Ses représentants n'étaient pas joignables dans l'immédiat.L'acteur avait révélé sa maladie à la fin de l'année dernière. Dennis Hopper avait fait sa dernière apparition publique le 26 mars pour recevoir son étoile sur le "Boulevard de la gloire" à Los Angeles. Il avait paru très affaibli par la maladie.

Easy Rider, Apocalypse Now...

Né le 17 mai 1936 au Kansas, celui qui a débuté aux côtés de James Dean et Peter Fonda et tourné sous la direction de Francis Ford Coppola a dénoncé le rigorisme de cette arc-boutée sur ses principes. Tout d'abord dans La fureur de vivre et Géant, dans lesquels il fait ses débuts aux côtés d'une de ses idoles, James Dean, qui incarne le mal-être de la jeunesse. Ensuite, après plus d'une centaine de rôles de séries télévisées, dans Easy Rider en 1969 dans lequel il campe avec Peter Fonda un duo de motards autant mordus de bitume que de drogue.

Cette peinture des errances de la Woodstock Generation vaut à Dennis Hopper le Prix de la première oeuvre au Festival de Cannes. Point d'orgue de cette décennie mouvementée : Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, où il joue le rôle d'un photographe hallucinant et halluciné.

Les années drogue

Mais les années 1970 le voient sombrer dans l'alcool et la drogue. En 1986, après des années d'errance, David Lynch le met en scène dans Blue Velvet puis il apparaît dans Le Grand Défi (Hoosiers) aux côtés de Gene Hackman, dans le rôle d'un alcoolique.

Ce film lui vaudra une nomination aux Oscars dans la catégorie "Meilleur second rôle" :

Dennis Hopper était également un peintre, dans la veine du "Pop art" d'Andy Warhol, mais également inspiré de l'impressionisme. A contre-courant du Tout Hollywood largement acquis aux démocrates, il a toujours clamé son attachement au parti républicain mais s'est publiquement prononcé pour Barack Obama, lors de la dernière campagne présidentielle.

En octobre 2008, à l'occasion du vernissage de l'exposition "Dennis Hopper et le Nouvel Hollywood" à la Cinémathèque française à Paris, Christine Albanel, alors ministre française de la Culture, l'avait fait commandeur dans l'ordre national des Arts et des Lettres. Le 26 mars 2010, il avait reçu son étoile sur le fameux "Walk of Fame" d'Hollywood Boulevard. Accompagné des acteurs Viggo Mortensen et Jack Nicholson, Dennis Hopper était apparu amaigri, épuisé par son cancer.

REAGISSEZ - Quel rôle ou film de Dennis Hopper vous a le plus marqué ?