Molières : décrocher un prix booste-t-il une carrière ?

  • A
  • A
Molières : décrocher un prix booste-t-il une carrière ?
@ AFP
Partagez sur :

DISTINCTION - Acteurs, actrices, pièces de théâtre, Europe1.fr s'est demandé si obtenir un Molière avait une véritable influence. 

La 27e nuit des Molières approche. La cérémonie, qui récompense chaque année le meilleur du théâtre français, sera retransmise lundi sur France 2, à partir de 22h30, en partenariat avec Europe 1. Les organisateurs ont d'ores et déjà dévoilé la liste des nominés dans les différentes catégories, du théâtre musical à la comédie en passant par le Molière du comédien et celui de la comédienne. Recevoir un Molière change-t-il la vie des comédiens ou l'exposition d'une pièce de manière vraiment déterminante ?

>> Europe 1 a posé la question à Francis Lombrail, le directeur du théâtre Hébertot à Paris

"Ce qui est important, c'est d'être nominé, de faire partie des gens ou des pièces qui ont retenu l'attention d'une majorité de gens", explique Francis Lombrail, qui évoque le "confort" apporté à une pièce par une telle nomination. Du confort ? Comprendre : une certaine visibilité qui va avant tout lui offrir les faveurs du public. "Comme le théâtre coûte cher et que l'offre est importante pour le spectateur, lorsqu'une pièce a été particulièrement remarquée et qu'elle ressort avec une nomination, ou mieux encore, un Molière,  ça encourage les gens à s'y rendre", assure le directeur du théâtre Hébertot, qui pense notamment aux pièces "un peu pointues, un peu sophistiquées", qui attirent souvent un peu moins facilement le public. Quant aux grandes comédies qui marchent déjà très bien, "un Molière ne peut être qu'un plus", confie Francis Lombrail.

Seconde vie. Quand on décroche un Molière, il n'y a pas de prime à la clé, affirme encore Francis Lombrail. Le titre est donc surtout honorifique. Sur le plan financier, un Molière ne changera rien, ou presque selon le professionnel qui fait tout de même une exception pour les pièces qui ont du mal à émerger. Un Molière "peut tout de même donner une deuxième vie à une pièce  dans laquelle ne jouent pas forcément de grandes vedettes." Un exemple ? "C'est arrivé une fois avec Le Repas des fauves où le bouche-à-oreille ajouté aux récompenses ont fait de cette création un magnifique succès." La pièce a en effet décroché trois Molières, dont celui de la meilleure pièce du théâtre privé, en 2011. 

Côté acteurs ? Recevoir un Molière peut-il changer le cours d'une carrière ? Pourquoi pas, précise encore Francis Lombrail à Europe 1. "Un tel prix enfonce un clou supplémentaire pour un acteur ou une actrice déjà connu", explique-t-il.  Et pour un comédien totalement inconnu ? "Un Molière peut servir de révélateur, peut aussi donner des idées à des producteurs, aussi bien de théâtre que de cinéma ou de télévision." Un Molière, donc, place pièces ou acteurs dans la lumière. Et deux Molières ? "Si vous avez un deuxième Molière coup sur coup, c'est évidemment encore plus le cas".

Bémol. Il convient malgré tout de relativiser, assure le professionnel. "Il y a des gens qui sont des acteurs ou des actrices absolument fantastiques et qui ne sont pas forcément nommés". Même chose pour les pièces. "Elles ne sont pas toujours distinguées parce qu'il y en a beaucoup. Il faut faire des choix. Forcément, les Molières peuvent laisser de côté certains acteurs ou certaines pièces excellentes. C'est le caractère aléatoire d'un vote."

On connaîtra le nom de ceux qui auront –un peu- le droit à la lumière, lundi, à partir de 22h30. 

>> A LIRE AUSSI - Nuit des Molières : et les nommés sont...

>> A GAGNER - Assistez à la 27ème Nuit des Molières

 >> A LIRE AUSSI - Molières : Jean Dujardin "viré" par Nicolas Bedos