De l’autre côté du périph', du bon côté de la comédie

  • A
  • A
De l’autre côté du périph', du bon côté de la comédie
Partagez sur :

Omar Sy et Laurent Lafitte forment un duo de flics survoltés dans la comédie de David Charhon.  

Pour Omar Sy, le  tournage a commencé le lendemain de la sortie de la déferlante Intouchables. De l’autre côté du périph placé sous de bons auspices ? C’est en tout cas un peu le même ressort dramatique qui est au cœur du dernier film de David Charhon.

Deux flics, deux mondes, deux ghettos : pour le premier celui d’ "Auteuil-Neuilly-Passy", pour l’autre : Bobigny.  Un cadavre va les réunir : une femme de "gros bonnet" est retrouvée morte dans une cité de Bobigny, près d’un tripot clandestin. Les services vont donc devoir collaborer, les réseaux se confondre, d’un côté puis de l’autre du périph’, prétexte idéal pour les plus grands gags autour de ce mythique (et exploité) choc des cultures entre le Paris de la haute et la banlieue.

Tandem improbable : la recette miracle

François Monge (Laurent Lafitte), capitaine de la fameuse police criminelle de Paris, ne sort jamais du 36 quai des Orfèvres sans ses belles chaussures cirées, court les filles, et flatte ses supérieurs, en attendant le coup de pouce qui fera décoller sa carrière de futur commissaire. Ousmane Diakité (Omar Sy), policier de la section financière de Bobigny, passe au contraire  tout son temps sur le terrain, assume seul la charge de son fils, connaît tous les raccourcis des cités de Bobigny et passe des concours pour évoluer.

Découvrez la bande annonce du film :

 

Le film dépasse la caricature "du flic bourgeois coincé face au flic de banlieue déluré" selon Laurent Lafitte. Ousmane était le souffre-douleur de sa cité et François Monge n’est pas si coincé quand il s’agit des filles, soit. Cela dit, c’est bien le cliché qui fait rire : et sur le décalage du personnage plongé dans le milieu de l’autre et parfaitement inadapté, les acteurs forcent (brillamment) le trait des idées reçues.

Le réalisateur David Charhon a fait appel aux auteurs des Lascars pour les dialogues des banlieusards. "Venant du côté paris, je voulais aussi être crédible du côté banlieues" explique t-il. Ismaël Sy Savané et Alexis Dolivet l’ont donc aidé à "apporter un ton, une justesse". Même chose une fois traversé le périph’ : l’arrogance et les mondanités battent leur plein avec un certain sens du tabou hiérarchique bien intégré.  Sur ce point, Zabou Breitman régale en supérieure tour à tour distribuant les bons points à son sous-fifre de capitaine Monge ou le glaçant par des exigences de résultats.

Acteurs chics, Flics de choc

Après sa très belle performance dans Intouchable, Omar Sy ne déçoit pas en super flic, pas plus que Laurent Lafitte, qui passe la rampe et parvient même le tour de force de se rendre attachant dans la peau du bourge’ à tendance vulgaire et misogyne.

Sur le modèle des plus célèbres duos de flics américains, les coéquipiers forment finalement une équipe soudée. De disputes en réconciliations, au-delà des codes, l’amitié triomphe, plus forte que le milieu… On est  ému par cette connivence improbable qui donne lieu aux plus belles gaffes et aux gags les plus détonants. Ça commence mal et ça finit bien, une comédie parfaite pour les fêtes !  

Omar Sy et Laurent Lafitte nous offrent une comédie policière à la sauce buddy movie*, divertissante et vivifiante.  

De l’autre côté du périph’, en salles le 19 décembre, avec Europe 1. 

*Le buddy movie (« film de copains » en anglais) est un genre qui consiste à placer dans l'intrigue deux héros que tout oppose et qui sont amenés à collaborer...pour le pire et pour le meilleur.