Cotillard, de l'exorcisme pour se défaire d'Edith Piaf

  • A
  • A
Cotillard, de l'exorcisme pour se défaire d'Edith Piaf
@ MAXPPP
Partagez sur :

LA MÔME, SORS DE CE CORPS - La comédienne raconte au Guardian que le fantôme d'Edith Piaf l'a poursuivie pendant huit mois.

Envahie par La Môme. Son rôle dans La Môme lui a permis de décrocher le César et l'Oscar de la meilleure actrice en 2008. Mais Marion Cotillard a eu beaucoup, beaucoup de mal à se défaire du personnage d'Edith Piaf. Dans un portrait que lui consacre The Guardian, la compagne de Guillaume Canet confie ainsi que le fantôme de la chanteuse l'a hantée des mois après le tournage.

Exorcisme et chamanisme. "J’ai tout essayé. J’ai fait de l’exorcisme avec du sel et du feu. Je suis partie à Bora Bora pour lui échapper. Je suis allée au Machu Picchu au Pérou et j’ai procédé à d’anciennes cérémonies chamaniques pour me purifier", confie la comédienne, qui entendait dans sa tête "la voix rocailleuse" de Piaf. Marion Cotillard explique ensuite avoir fini par comprendre pourquoi elle n’arrivait pas "à la laisser partir" : "[Piaf] avait été abandonnée dans son enfance. Sa plus grande peur était d’être seule".

cotillard-interieur

"Un côté mystique". Marion Cotillard s'était investie corps et âme dans le rôle d'Edith Piaf. "Marion n’avait qu’une obsession : être à la hauteur de Piaf, ne pas la décevoir. Il y avait un côté mystique dans sa démarche. Le jour, la nuit, elle l’écoutait en boucle, lui parlait. Elle ne la quittait pas", avait confié le réalisateur du film Olivier Dahan à Première.