Clearstream et Jean-Pierre Bacri au ciné

  • A
  • A
Clearstream et Jean-Pierre Bacri au ciné
@ MON VOISIN Production/HAPPINESS Distribution
Partagez sur :

SORTIES CINE - Le documentaire Le Bal des menteurs sort en salles, ainsi qu'Avant l’aube.

Le Bal des menteurs, documentaire de Daniel Leconte

L'affaire Clearstream ou l'affrontement entre deux très fortes personnalités du monde politique à la veille de la présidentielle de 2007. D'un côté Dominique de Villepin, prévenu, de l'autre Nicolas Sarkozy, partie civile. Entre eux, tous les ingrédients d'un grand thriller : listings informatiques truqués, services secrets, juge manipulé, presse à l'affût, enveloppes anonymes, corbeau... S’en suit un procès historique, du 21 septembre au 23 octobre 2009 au Palais de justice de Paris.

Avant l'aube, de Raphaël Jacoulot avec Jean-Pierre Bacri

Frédéric travaille dans un grand hôtel à la montagne. Un soir de fortes chutes de neige, un client disparaît du fait d'un accident causé par le fils de la maison et camouflé par le patron, jacques, incarné par Jean-Pierre Bacri. Pour le protéger et préserver l'homme qui l'a pris sous sa coupe et s’est pris d’affection pour lui, Frédéric se tait. A moins que cette affection ne vise qu'à s'assurer de son silence. Un thriller dont l'enquête est conduite par le personnage incarné par Sylvie Testud.

Never let me go, de Mark Romanek avec Keira Knightley

Kathy, Ruth et Tommy ont grandi dans un pensionnat anglais à l’apparence idyllique. Dans cette institution coupée du monde, seules comptent leur éducation et leur santé. Devenus adultes, leur vie bascule et un terrible secret est révélé, bouleversant leurs liens et leurs perspectives de vie. Adaptation du best-seller Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro, cette fable s'appuie sur la science-fiction pour explorer la fragilité humaine.


La Permission de minuit, de Delphine Gleize avec Vincent Lindon

David, incarné par Vincent Lindon, est un dermatologue passionné par son métier, et très attaché à ses jeunes patients atteints d'une déficience génétique qui leur interdit la lumière du jour. Avec l'"enfant de la lune" Romain, 13 ans, qu'il suit depuis la petite enfance, ce lien est quasi-paternel. Quand David reçoit une promotion qu'il n'attendait plus, il doit l'annoncer à ce patient devenu si proche. Une séparation douloureuse pour l’un, et qui provoquera une soif de vie insoupçonnée chez l’autre.

Paul, de Greg Mottola avec Sigourney Weaver

Paul, un extraterrestre, vit sur terre et collabore avec le gouvernement américain depuis une soixantaine d’années. Il se cache à l'abri des regards dans une base militaire ultra secrète. Hélas, lorsqu’il a soutiré toutes les informations nécessaires sur la vie extra-terrestre, le gouvernement américain décide de s'en débarrasser. C’est alors que Paul parvient à s’échapper, et tombe nez à nez avec deux adolescents attardés fans de science-fiction.

Une pure affaire, d’Alexandre Coffre, avec François Damiens

David Pelame a la quarantaine. Il est marié à Christine depuis longtemps. Ils ont deux enfants avec qui la communication se fait de plus en plus rare. Professionnellement, David n’est jamais devenu le grand avocat associé d’un cabinet de renom qu’il rêvait d’être, mais plutôt un simple gratte-papier qui excelle dans les tâches les plus rébarbatives. Un soir de Noël, il décide de changer le cours de sa vie, quand il découvre une valise pleine de cocaïne.


Winter's Bone, de Debra Granik avec Jennifer Lawrence

Dolly a 17 ans. Depuis la disparition de son père, elle est responsable de ses jeunes frères et soeur et de leur mère handicapée. Situation qui devient intenable quand elle apprend que son père, en plus d'être un trafiquant de drogue, a autrefois hypothéqué la petite maison familiale avant de disparaître. La jeune fille doit absolument le retrouver - ou prouver qu'il est mort - pour que sa famille puisse conserver sa maison. En se lançant à sa recherche, elle se retrouve mêlée à la pègre locale qui ne souhaite pas la voir déterrer le passé. Un polar âpre dans un Missouri bien silencieux.