Catherine Deneuve allume les César

  • A
  • A
Catherine Deneuve allume les César
La comédienne ne "cautionne plus" la cérémonie "depuis plusieurs années".@ MAXPPP
Partagez sur :

ET VLAN - Dans une interview accordée à Télérama, l’actrice évoque une cérémonie qu’elle trouve "limitée et tristounette". 

A 70 ans, Catherine Deneuve ne prend plus de pincettes pour dire tout haut ce qu’elle pense. Et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Après avoir critiqué l’exil fiscal de Gérard Depardieu, après avoir posé, en body noir à dentelles pour le New York Magazine, c’est aux César qu’elle s’attaque dans les colonnes de Télérama.

"Trop de bizarreries". La comédienne ne "cautionne plus" la cérémonie "depuis plusieurs années", et commence sa critique par le jury, dont les décisions manquent de clarté. "Il y a trop de bizarreries dans le panel des votants, qui devrait être publié en toute transparence", confie-t-elle.

"Il faudrait faire comme aux Oscars". L’actrice n’hésite pas à remettre en questions la compétence des votants qui décernent les César techniques. "Tout le monde est-il vraiment qualifié pour évaluer le travail d'un ingénieur du son? Il faudrait faire comme aux Oscars : limiter le vote aux professionnels de la discipline concernée", affirme-t-elle.  

"Un peu limité et tristounetcomme soirée !" Catherine Deneuve, légende du cinéma qu’Emmanuelle Bercot a filmée dans Elle s’en va, déplore aussi le manque total de spontanéité des artistes qui se rendent au Festival de Cannes: "Je trouve dommage, et très significatif, qu'aucun acteur important ne soit là pour le seul plaisir d'assister à la cérémonie. On ne voit que les nominés, et encore pas tous. C'est un peu limité et tristounet comme soirée!" conclut-elle.

Et les Oscars dans tout ça ? Les Oscars ne sont pas sortis indemnes de cette interview. Hollywood aussi en a pris pour son grade, avec l’insatiable goût des réalisateurs pour les biopics outre-Atlantique. "La transformation pour ressembler à un modèle connu, ce n'est vraiment pas mon truc" dit-elle. Et même Meryl Streep, une actrice qu’elle "adore", Catherine Deneuve "trouve triste de lui décerner l'Oscar pour La Dame de fer, film faible, sans point de vue, qui passe à côté de la dureté de Margaret Thatcher et où elle disparait sous le maquillage."