Le Festival de Cannes accusé d'homophobie

  • A
  • A
Le Festival de Cannes accusé d'homophobie
Partagez sur :

Le film de Paul Verhoeven, Teenagers, a été rejeté par le festival en 2009. Le réalisateur français y voit une décision discriminatoire.  

C'est une accusation surprenante, alors que La vie d'Adèle, sur l'histoire d'amour entre deux jeunes femmes, a reçu la Palme d'Or en 2013. Le réalisateur français de 73 ans, Paul Verhoeven (à ne pas confondre avec le réalisateur de Basic Instinct), a porté plainte contre le festival pour "discrimination à caractère homophobe", a-t-il confié à Europe 1. Son film, Teenagers, avait été rejeté par le festival en 2009. Pour Paul Verhoeven, qui s'appuie sur un mail envoyé accidentellement par les organisateurs, cette décision ne passe pas.

Que raconte Teenagers ? Le film à petit budget raconte la relation entre deux adolescents. "Tiré de faits réels", précise son auteur à Europe 1, il est en réalité "une compilation de trois de ses précédents films". Le point commun entre tous les films de Paul Verhoeven ? "Des scènes d'affection entre jeunes garçons", confie-t-il. En 2009, il avait envoyé une copie de son long-métrage au président du Festival, Gilles Jacob, "pour avoir son avis sur mon film". Mais celui-ci n'avait finalement pas été sélectionné.

Découvrez la bande-annonce de Teenagers



Un mail reçu accidentellement. Paul Verhoeven demande alors des explications à la direction du festival. Mais au lieu de cela, il reçoit, par erreur,  un échange de mails entre les organisateurs, faisant référence à son travail, "éthiquement douteux". Après avoir tenté d'obtenir des explications, en vain, il porte plainte pour "discrimination à caractère homophobe", mais "en désespoir de cause", explique le réalisateur.

Une audience est prévue au tribunal au mois d'avril. Contacté par Europe 1, le festival de Cannes n'a encore répondu à nos questions.