Big Eyes : l'histoire vraie de Margaret Keane

  • A
  • A
Big Eyes : l'histoire vraie de Margaret Keane
Partagez sur :

CINÉMA - Le dernier Tim Burton est tiré d'une histoire vraie, celle d'une incroyable imposture : Walter Keane signait de son nom les toiles de sa femme, peintre talentueuse. 

Pendant des années, le peintre Walter Keane est passé pour l'un des artistes au succès commercial le plus considérable des années 60. Ses toiles, qui représentaient toutes des enfants aux yeux tristes et anormalement grands, se sont vendues comme de petits pains. Mais Walter Keane était en fait un imposteur : le peintre, piètre artiste, signait de son nom les toiles de sa femme Margaret Keane. La jeune femme, qui avait d'abord donné son accord sous l'influence de son mari, a vécu des années dans l'ombre de l'escroc jusqu'à ce que la vérité éclate, à l'issue d'un procès. C'est cette histoire vraie que Tim Burton a portée à l'écran avec Big Eyes, sur les écrans le 18 mars, vingt ans après Ed Wood.



Amy Adams a rencontré la vraie Margaret Keane. Dans la peau du couple, on retrouve le duo d'acteurs Amy Adams et Christoph Waltz. L'actrice a souhaité pour l'occasion rencontrer la vraie Margaret Keane afin d'observer ses gestes lorsqu'elle peint.

Les époux Keane ont dû peindre durant le procès. Dans la vraie histoire, comme dans le film, l'affaire est allée jusqu'au procès, en 1986. Comme à l'écran, c'est en peignant les fameux enfants aux grands yeux devant le juge que Margaret Keane a pu prouver ses dires. Elle a réalisé, devant les jurés, un tableau en 53 minutes. Son mari imposteur a, quant à lui, prétexté une douleur à l'épaule pour échapper à l'exercice.

Le déni, jusqu'au bout. Après leur divorce en 1965, Margaret Keane, installée à Hawaï avec sa fille, s'est remariée et a surtout enfin pu signer ses toiles de son propre nom. Son ex-mari a continué à affirmer qu'il était l'auteur des toiles jusqu'à sa mort, en 2000.

Un personnage inventé. Tous les personnages rencontrés dans Big Eyes ont réellement existé, a affirmé l'équipe du film. Exception faite de l'un d'entre eux : Dee-Ann, présentée comme la plus proche amie de l'héroïne, une femme émancipée et libre. Dans le film, personne n'a le droit de pénétrer dans la maison des Keane et encore moins dans l'atelier de Margaret pour que le secret soit bien gardé. En réalité, s'il est vrai que l'accès à l'atelier était interdit à tous, y compris à la fille de Margaret, les Keane recevaient souvent des invités de marque, a assuré Walter Keane dans ses mémoires.

La vraie Margaret Keane a obtenu un petit rôle dans le film. Tim Burton a tenu à rendre hommage à la véritable Margaret Keane dans Big Eyes. Cette dernière apparaît donc dans l'une des scènes du film : elle joue une vieille femme, plongée dans la lecture d'un livre sur un banc. Tim Burton a confié une Bible à Margaret Keane dans cette scène.

>> A LIRE AUSSI - Les cinq plus grandes impostures au cinéma