Renault et Nissan : nouveau rapprochement en vue

  • A
  • A
Renault et Nissan : nouveau rapprochement en vue
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les deux constructeurs alliés vont mettre en place une organisation commune afin de simplifier la production.

Renault et Nissan sont alliés depuis 1999. Leurs principales coopérations opérationnelles se résument aux achats communs de pièces détachées, le partage des groupes autopropulseurs et une partie de l’ingénierie. Afin de renforcer leur position sur le marché mondial, les deux constructeurs ont décidé de rapprocher leur production et leurs unités de recherche et développement. Selon l’édition de vendredi du quotidien économique japonais Nikkei, l'alliance s'apprête à nommer dès le mois d'avril deux dirigeants communs, l'un pour superviser la production des deux groupes et l'autre leurs unités de R&D. A terme, l’opération pourrait faire économiser près de 3 milliards d'euros par an aux constructeurs.

Une complémentarité géographique. Et si demain les usines Renault pouvaient produire des Nissan, et vice-versa. L’intérêt serait de pouvoir développer les deux marques sur l’ensemble de la planète en bénéficiant des implantations industrielles des deux groupes. Renault a actuellement davantage d'usines en Europe et au Moyen-Orient, tandis que Nissan est plus implanté en Asie et en Amérique du Nord.

Une complémentarité technologique. Plutôt que de se développer de manière concurrente, les deux constructeurs pourraient bénéficier du savoir de l’autre. En rapprochant la R&D, Renault et Nissan favoriseraient l’essor des voitures électriques, à pile à combustible et la conduite autonome. Autre intérêt, les doublons seraient évités, ce qui représente des économies substantielles.

Premier essai dès 2015. L’alliance compte tester ce nouveau mode de fonctionnement dès 2015 dans une usine en Inde, gérée par une coentreprise locale. L’objectif serait de produire 400.000 véhicules Renault et Nissan par an, selon le quotidien. Ce système intégré serait ensuite étendu à plus d'une dizaine de pays dès 2020. Nissan n’a pas souhaité confirmer ces informations.

sur le même sujet, sujet,

INTERVIEW - Ghosn : Renault va créer des emplois "en France"

BILAN - Automobile français : 2013, année noire

ZOOM - Automobile : le grand déstockage de Noël

INFO - Les voitures hybrides décollent en France

ZOOM - Automobile : le marché recule, PSA et Renault progressent