Pourra-t-on bientôt acheter des voitures électriques "low-cost" ?

  • A
  • A
Pourra-t-on bientôt acheter des voitures électriques "low-cost" ?
Foxconn, le fabricant taïwanais de matériel électronique, notamment connu pour la production des iPhone, se lance dans la voiture électrique… "low-cost".@ Reuters
Partagez sur :

PLEINS PHARES - Foxconn, le fabricant taïwanais d'iPhone, ambitionne de commercialiser une voiture électrique à moins de 12.000 euros.

Le Salon de l'automobile 2014 ouvre ses portes ce week-end, à Paris. Et il fera la part belle aux voitures basse-consommation, notamment électriques. Mais aujourd'hui, l'électrique ne représente qu'un peu plus de 3% du marché français. Outre la faible autonomie des batteries, le prix peut en partie expliquer ce peu d'emballement. Le premier prix de la Zoé par exemple, la voiture électrique de Renault, la plus vendue en France, s'élève à 21.000 euros. La nouvelle venue américaine, la Tesla Model S, est, elle, vendue à partir de 59.000 euros. Mais les prix vont-ils longtemps rester aussi élevés ?

Foxconn se lance dans l'automobile. À des milliers de kilomètres du Salon parisien, un nouveau venu dans le secteur ambitionne de changer la donne. Foxconn, le fabricant taïwanais de matériel électronique, notamment connu pour la production des iPhone, se lance dans la voiture électrique… "low-cost". Le groupe entend en effet fabriquer des voitures destinées à être vendues à moins de 15.000 dollars, soit moins de 12.000 euros, selon le magazine spécialisé Charged, qui ne donne pas de date de commercialisation.

Le fabricant a investi 811 millions de dollars pour ouvrir des usines dans la province chinoise de Shanxi. Le groupe vise dans un premier temps le marché chinois. Mais le projet d'une voiture "low-cost est-il crédible à court terme ?

Le coût de la batterie, le principal problème. "Le vrai low-cost, c'est lorsque les prix baissent d'environ 50% par rapport à une voiture de même gamme, comme les Dacia par exemple", nuance pour sa part Gaëtan Toulemonde, analyste à la Deutsche Bank, contacté par Europe1.fr. Or, selon lui, les voitures promises par Foxconn, si elles sont vendus 12.000 euros, ne seront pas 50% moins chères que les voitures électriques qui existent actuellement. "Aujourd'hui, avec le bonus écologique, une Zoé peut déjà s'acheter à 15.000 euros. On n'est pas non plus très loin" de ce que promet Foxconn. La Zoé est pourtant fabriquée à Flins, en France, où le coût du travail est plus élevé qu'en Chine.

"Avec le coût du travail en Chine, les prix peuvent baisser un peu par rapport à une voiture fabriquée en Europe, peut-être de 1.000 euros. Mais c'est le coût de production de la batterie qui est très onéreux, environ 400 euros le kilowatt. Et en Chine, on ne trouvera pas forcément de batteries moins chères", renchérit le spécialiste du marché automobile. Et de conclure : "lorsque le prix de production d'une batterie électrique baissera vraiment, toutes les marques en profiteront".